Kenya: sept nouvelles victimes dans les violences
Actualisé

Kenya: sept nouvelles victimes dans les violences

Nairobi - Sept personnes ont été tuées ce week-end dans l'ouest du Kenya dans les violences politico-ethniques.

Celles-ci secouent le pays depuis les élections générales contestées du 27 décembre, a-t-on appris lundi de source policière.

«Les sept personnes ont été tuées dans le district de Transoia (ouest) alors qu'elles tentaient d'attaquer un poste de police où des personnes déplacées avaient trouvé refuge», a précisé un responsable de la police.

Ces décès portent à au moins 371 le nombre de tués dans les violences politico-ethniques depuis le 27 décembre, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources policières et hospitalières et auprès de plusieurs morgues.

Le président sortant Mwai Kibaki, qui appartient à l'ethnie kikuyu, majoritaire au Kenya, avait devancé de seulement 231 728 voix son principal rival, Raila Odinga, issu de l'ethnie luo, selon les résultats officiels de la Commission électorale kényane. A la suite de cette courte victoire immédiatement contestée par l'opposition, un déferlement de violences avait secoué le pays.

Le candidat malheureux à l'élection présidentielle kényane Raila Odinga s'est dit prêt dimanche à un partage du pouvoir avec son rival Mwai Kibaki, à condition que ce dernier reconnaisse sa défaite, tandis que la communauté internationale poursuivait ses efforts de médiation.

(ats)

Ton opinion