Actualisé 02.03.2016 à 23:46

EuropeKerry: «La crise des réfugiés est mondiale»

Le chef de la diplomatie des Etats-Unis, John Kerry, qui conduit des négociations serrées sur la Syrie, estime que la crise des réfugiés est planétaire.

John Kerry au Département d'Etat à Washington, le 29 février 2016.

John Kerry au Département d'Etat à Washington, le 29 février 2016.

photo: Keystone

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a jugé lundi que la crise des réfugiés à laquelle l'Union européenne est confrontée était bien d'ordre «mondial» et pas seulement de dimension «régionale» pour les pays d'Europe et du Moyen-Orient.

«Les Etats-Unis considèrent que la crise des réfugiés est mondiale (...) Ce n'est pas un défi régional (...) C'est un test pour nous tous», a déclaré John Kerry lors d'une conférence de presse aux côtés de son homologue allemand Frank-Walter Steinmeier.

John Kerry a reconnu que «la Jordanie, le Liban et la Turquie étaient évidemment les premiers à ressentir l'impact» du flux de réfugiés syriens puisqu'ils accueillent depuis quatre ans des millions de personnes qui ont fui le conflit qui a détruit leur pays.

Aide humanitaire

Mais «c'est un défi mondial et ce n'est pas le problème de quelqu'un d'autre», a insisté le chef de la diplomatie américaine qui pilote depuis des mois un règlement diplomatique de la guerre en Syrie, notamment en parrainant avec la Russie un cessez-le-feu en vigueur en Syrie depuis samedi ainsi que l'acheminement d'aide humanitaire par l'ONU à des dizaines de milliers de Syriens.

Les Etats-Unis sont sous pression pour prendre la tête d'un éventuel règlement international d'urgence à la crise des réfugiés syriens en Europe, sous peine, préviennent des experts, de voir des pays du Moyen-Orient et l'Union européenne s'effondrer. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!