Actualisé 02.04.2013 à 04:35

Proche-OrientKhaled Mechaal réélu à la tête du Hamas

Le chef en exil du Hamas Khaled Mechaal a été réélu lundi soir au Caire, comme prévu, à la tête du mouvement islamiste palestinien.

A la tête du Hamas depuis 2004, Khamed Mechaal, 56 ans, avait fait part l'an dernier de son intention de passer la main.

A la tête du Hamas depuis 2004, Khamed Mechaal, 56 ans, avait fait part l'an dernier de son intention de passer la main.

Khaled Mechaal, populaire et charismatique, a été reconduit sans surprise lundi au Caire à la tête du mouvement islamiste palestinien. Sa mission: faire face aux bouleversements et aux incertitudes qui affectent le Moyen-Orient.

«Les dirigeants du Hamas ont choisi Mechaal» comme président du bureau politique, a déclaré un haut responsable du mouvement joint par téléphone au Caire, sous couvert de l'anonymat.

M. Mechaal était le grand favori pour se succéder à lui-même. Les instances dirigeantes du Hamas pour la bande de Gaza, la Cisjordanie et la branche du mouvement en exil avaient en effet décidé de renouveler son mandat pour quatre ans.

Selon des sources internes, M. Mechaal doit être assisté de deux adjoints : le Premier ministre du gouvernement du Hamas à Gaza, Ismaïl Haniyeh, et le numéro deux du mouvement, Moussa Abou Marzouk. Le premier sera chargé du Hamas dit de «l'intérieur», installé à Gaza, territoire qu'il contrôle depuis 2007, et le second de la branche en exil.

Un processus de plusieurs mois

La direction du Hamas, réunie depuis le week-end au Caire, a également procédé à la désignation de son comité exécutif, émanation du bureau politique et instance dirigeante de l'organisation, a précisé la source.

Ce processus électoral, long, complexe et tenu secret compte tenu de l'occupation israélienne et de la structure partiellement clandestine du Hamas - acronyme arabe de «mouvement de résistance islamique-, avait commencé il y a plusieurs mois déjà.

A la tête du Hamas depuis 2004, Khamed Mechaal, 56 ans, avait fait part l'an dernier de son intention de passer la main. Mais le mouvement islamiste a préféré lui demander de rester en place dans une période de profonds changements régionaux.

La situation au Moyen-Orient, à la suite des révolutions arabes, «a poussé le Hamas à choisir Mechaal qui a donné un visage international au mouvement et qui entretient de bonnes relations avec le monde arabe», a expliqué lundi un responsable du Hamas.

L'autre favori pour la succession était l'actuel adjoint de M. Mechaal, Moussa Abou Marzouk, installé au Caire. (afp)

Le Hamas interdit la mixité à l'école dès l'âge de neuf ans

Une loi interdisant aux garçons et aux filles de plus de 9 ans de fréquenter les mêmes écoles dans la bande de Gaza est entrée en vigueur, a annoncé lundi le ministre de l'Education du Hamas. Ce texte, promulgué le 10 février puis approuvé par le conseil législatif du Hamas, est appliqué depuis dimanche. Un des articles de cette loi «interdit de mélanger les élèves des deux sexes dans les établissement scolaires après l'âge de neuf ans». Le mouvement islamiste Hamas a imposé des règles religieuses conservatrices dont une oblige les jeunes filles d'âge scolaire à revêtir de longues robes traditionnelles ainsi qu'à porter des foulards sur la tête. La nouvelle loi interdit également de «recevoir des cadeaux ou des aides visant à une normalisation (des relations) avec l'occupation sioniste (Israël)». Le Hamas gouverne la bande de Gaza depuis juin 2007, à la suite d'une victoire en janvier 2006 aux dernières élections législatives palestiniennes face au Fatah, du président de l'Autorité palestinienne, qui contrôle une partie de la Cisjordanie occupée.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!