Actualisé 07.11.2008 à 13:41

RDC

Kigali dénonce l'inaction de la RDC face aux rebelles hutus rwandais

Le Rwanda a une nouvelle fois reproché à la RDC vendredi de ne «avoir rien fait» pour désarmer les rebelles hutus rwandais des Forces démocratiques de libération du Congo (FDLR).

Ce désarmement était pourtant prévu dans les accords signés par les deux pays. «Qu'est ce qu'ils ont fait? Ils n'ont rien fait des FDLR!», a déclaré à l'AFP la ministre rwandaise des affaires étrangères Rosemary Museminali, en marge du sommet international sur la crise en République démocratique du Congo (RDC).

Conformément aux accords signés par les pays de la région des Grands lacs africains pour stabiliser la région, Kinshasa doit désarmer les FDLR, basés dans l'Est de la RDC et dont certains membres ont activement participé au génocide rwandais de 1994.

Kigali considère les FLDR comme une menace pour la sécurité du Rwanda. Le chef rebelle tutsi congolais Laurent Nkunda juge de son côté qu'ils menacent la vie des Tutsis congolais dans l'est de la RDC. Les deux pays s'accusent mutuellement de la responsabilité du conflit dans l'est de la RDC et de soutenir les rébellions hostiles à leur voisin.

Sur les accusations congolaises d'intervention rwandaise aux côtés des rebelles de Laurent Nkunda, Mme Museminali a répondu sur le mode de l'ironie: «si les Congolais estiment que nous pouvons jouer un rôle, ils n'ont qu'à nous le demander».

«Si nous trouvons que cela est possible, nous le ferons. Si ce n'est pas possible, nous ne le ferons pas, bien sûr», a-t-elle ajouté.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!