Neuchâtel: Kiliann Witschi, la parole est à la défense

Actualisé

NeuchâtelKiliann Witschi, la parole est à la défense

Le défenseur de Xamax âgé de 31 ans va mettre un terme à sa carrière de footballeur. Ce diplômé en droit va passer son brevet d'avocat l'automne prochain.

par
apn
Kiliann Witschi va mettre un terme à sa carrière de footballeur pour se consacrer à son futur métier d'avocat.

Kiliann Witschi va mettre un terme à sa carrière de footballeur pour se consacrer à son futur métier d'avocat.

Oreste Di Cristino / leMultimedia.info

L'Hexagone se pâme d'admiration devant une pépite à peine polie, Kylian Mbappe, 18 ans. A Neuchâtel, c'est un homonyme du footballeur français qui fait parler de lui: Kiliann Witschi, 31 ans. Si le premier est à l'aube d'une carrière que tous les spécialistes lui promettent pleine de succès, le second est sur le point de raccrocher les crampons. Samedi, Kiliann Witschi a fait ses adieux au stade de la Maladière, avec les honneurs. Pour leur dernier match de la saison à domicile, le défenseur et ses coéquipiers de Xamax sont facilement venus à bout de Winterthour (4-1). «J'ai fini mon stage. Je dois passer mon brevet en septembre», a relevé cet homme marié et père d'une fille de 2 ans, Tess. «Maintenant, je pourrai passer mes week-end en famille au lieu de parcourir la Suisse pour jouer au foot», savoure le néo-retraité.

Le foot pro pour financer ses études de droit

Parcourir la Suisse, mais aussi l'étranger. Car l'enfant de Neuchâtel a également goûté à l'exotisme du championnat chypriote avant de se lancer dans une pige d'une année en D2 allemande, à Karlsruhe. «C'est une expérience particulière de s'éloigner de sa zone de confort et de ses proches. Ce n'était pas évident de vivre loin de celle qui partage ma vie depuis 13 ans et de mes parents», affirme celui qui, grâce au foot, n'a pas eu besoin de faire de petits jobs pour financer ses études de droit à l'Université de Neuchâtel.

Petit, c'est à 5 ans qu'il s'est lancé dans le foot à Marin (NE), d'abord comme attaquant. «Au fil des ans, j'ai reculé de poste jusqu'à finir défenseur», s'amuse ce fils d'un comédien du cirque et d'une laborantine à la retraite.

Samedi, même s'il n'est pas Kylian Mbappé, Kiliann Witschi a pu vérifier jusqu'à quel point il était apprécié par ses coéquipiers ainsi que par le public neuchâtelois. «Neuchâtel Xamax souhaite plein succès à Kiliann pour la suite de son parcours professionnel et le remercie infiniment pour tout ce qu'il amené au club avant, pendant et après les matches. Son engagement sans limite restera gravé dans les couloirs de la Maladière», a déclaré le club dans un communiqué. Celui qui a été un sacré client pour les attaquants de la Challenge League peut désormais se lancer dans son nouveau défi: défendre ses clients.

Ton opinion