Suisse: Kilomètres parcourus et bouchons augmentent
Actualisé

SuisseKilomètres parcourus et bouchons augmentent

Près de 27 milliards de kilomètres ont été parcourus par les automobilistes sur les routes nationales l'an dernier, soit une hausse de 1,9% par rapport à 2013. Les heures passées dans les bouchons continuent elles aussi à grimper: 4,6% en un an.

C'est à Chillon (VD), où se tient un important chantier de réfection d'un double viaduc, que l'Office fédéral des routes (OFROU) et la conseillère fédérale en charge des transports, Doris Leuthard, ont présenté jeudi ces chiffres. Après une conférence de presse dans le célèbre château voisin, les médias étaient invités à se rendre sur les lieux du chantier.

Avant d'enfiler casques et gilets fluos, les représentants de l'OFROU ont expliqué que l'an dernier, 85% des bouchons étaient imputables à des surcharges de trafic ( 7%). La proportion d'embouteillages occasionnés par des chantiers a, tout comme l'année précédente, diminué passant de 5% à 3% du total.

Celui de Chillon a débuté en 2012 et se terminera cette année. Dans le cadre de ces travaux, le revêtement et les éléments d«étanchéité sont remplacés, du béton fibré est coulé pour remédier à la corrosion du béton, les piles de soutien sont consolidées et les bordures et les glissières de sécurité sont rénovées.

Viaduc sollicité

«A l'instar d'autres ouvrages, le viaduc de Chillon connaît un développement fulgurant du trafic», a souligné la cheffe du Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC). Mis en service en 1969 et reliant la région de Vevey à la plaine du Rhône, il est aujourd'hui emprunté par 55'000 véhicules au quotidien. Depuis 1990, le trafic y a augmenté d'environ 40%.

Vu son âge et la forte sollicitation, «sa réfection complète était indispensable», a poursuivi Doris Leuthard. Il en coûtera quelque 70 millions de francs.

Besoin d'argent

Pour la conseillère fédérale, le chantier vaudois est «un exemple des défis à relever pour le réseau des routes nationales». Et de marteler son message: «nous avons besoin de financement pour maintenir la substance actuelle mais également pour faire face aux goulets d'étranglement et soutenir les projets de construction».

Les routes nationales comptent quelque 3000 ponts et environ 240 tunnels. De nombreux tronçons sont âgés de plus de 40 ans et doivent prochainement faire l'objet de rénovations.

Et la démocrate-chrétienne de tourner son regard sur le Fonds pour les routes nationales et le trafic d'agglomération (FORTA). Un projet transmis en février dernier par le Conseil fédéral au Parlement et qui, comme pour le rail, propose la création d'un nouveau fonds pour pérenniser le financement des routes nationales et du trafic d'agglomération.

Surtaxe sur les huiles

Pour l'alimenter, le gouvernement défend l'idée d'une augmentation de la surtaxe sur les huiles minérales de 6 centimes dès 2018. Un point qui promet de susciter un riche débat à Berne.

D'autres sources de financement sont également prévues comme les recettes de l'impôt sur les véhicules et la vignette. Au plus tôt en 2020, un nouvel impôt sur les véhicules électriques viendra s'ajouter aux recettes de FORTA. Au final, le peuple aura le dernier mot.

Deux milliards en 2015

En 2015, la Confédération investira 1,95 milliard de francs dans le réseau des routes nationales. Plus de 1,2 milliard iront à l«aménagement et l«entretien du réseau existant, 630 millions pour la construction de nouveaux tronçons dans le cadre de l«achèvement du réseau et 75 millions pour des projets d«élimination des goulets d«étranglement. (ats)

Ralentissement au Gothard

De nombreux Suisses en quête de soleil s'en vont au Sud pour le week-end pascal. Le premier kilomètre de bouchons s'est formé devant le Gothard aux alentour de 7h20 ce vendredi matin. Normalement, les premiers ralentissements commencent à se manifester vers les 10h00 seulement. Mais à cette heure-là, des bouchons de 4 kilomètres s'étaient déjà formés. A 11h30, le temps d'attente s'élevait à près d'une heure.

Ton opinion