Corée du Nord: Kim Jong-un n'a «aucun problème de santé»
Actualisé

Corée du NordKim Jong-un n'a «aucun problème de santé»

Un haut responsable du parti au pouvoir a déclaré lors d'une visite rarissime et inattendue en Corée du Sud que le leader nord-coréen n'avait pas de problème de santé.

La visite est intervenue alors que les rumeurs se multipliaient en Asie quant au sort de Kim Jong-un, pas vu en public depuis un mois. «Il n'y a aucun problème avec la santé du secrétaire général du parti communiste Kim», a dit l'officiel nord-coréen, Kim Yang-gon, cité lors d'une émission télévisée par Ryoo Kihl-jae, ministre sud-coréen de l'Unification, pour les affaires nord-coréennes.

Kim Yang-gon dirige un service du parti communiste nord-coréen chargé des affaires sud-coréennes. Il faisait partie d'une délégation de trois dirigeants du régime de Pyongyang qui ont achevé samedi une visite impromptue à Séoul au cours de laquelle les Corées du Nord et du Sud ont convenu de relancer leur dialogue.

Les trois hauts responsables nord-coréens étaient arrivés en Corée du Sud officiellement pour assister à la cérémonie de clôture des Jeux asiatiques à Incheon. La délégation conduite par le numéro 2 du régime nord-coréen, Hwang Pyong-so, est rentrée samedi à Pyongyang après s'être entretenue plusieurs fois avec Ryoo Kihl-jae et avec plusieurs autres responsables sud-coréens.

Selon le ministre sud-coréen, Hwang Pyong-so lui a demandé de transmettre les «chaleureuses salutations» du leader Kim Jong-un à la présidente sud-coréenne Park Geun-hye, sans d'autre message spécifique du leader nord-coréen.

Le petit-fils de Kim Il-sung, fondateur du régime communiste nord-coréen, âgé de 30 ou 31 ans, n'est pas apparu à la télévision d'Etat depuis le 3 septembre, ce qui a déclenché des rumeurs sur d'éventuels problèmes de santé ou même sur un coup d'Etat. En juillet, il avait été vu claudiquant à l'occasion du 20e anniversaire de la mort de Kim Il-sung.

Il y a neuf jours, la Corée du Nord avait admis que Kim Jong-un était «indisposé», en commentant pour la première fois les rumeurs sur sa santé.

Arrivé au pouvoir après la mort de son père Kim Jong-il fin 2011, Kim Jong-un est resté invisible fin septembre lors d'une session de l'Assemblée suprême du peuple, qui ne se réunit qu'une ou deux fois par an pour approuver les décisions du parti unique d'inspiration léniniste. (ats)

Ton opinion