Actualisé 03.11.2014 à 10:19

Hockey - LNA «Kiwi» aurait mis une danse à un ado

Provoqué par de jeunes fans d'Ambri samedi soir en Léventine, le défenseur de Gottéron Joel Kwiatkowski a réagi avec brutalité, selon «Blick».

de
duf
La page de "Blick" décrit les incidents de samedi soir à Ambri, dessins à l'appui.

La page de "Blick" décrit les incidents de samedi soir à Ambri, dessins à l'appui.

Assis dans le car des Dragons et prêt à prendre la longue route pour Fribourg, après la défaite concédée aux tirs aux buts à Ambri (4-3 tab), le défenseur canadien a été provoqué par des fans du club tessinois venus du canton d'Uri. Ceux-ci auraient brandi leur majeur en direction de Kwiatkowski, lui faisant signe de sortir du car. Le sang de «Kiwi» n'a alors fait qu'un tour, relate le quotidien de boulevard alémanique.

«Il a bondi hors du car et a foncé sur nous», a raconté Natalie, l'une des supportrices, qui s'est éloignée en courant avec quelques complices. Seul un adolescent de 15 ans serait resté sur place et aurait été empoigné par le joueur furieux. «Il a empoigné le garçon à deux mains et l'a projeté contre les barrières métalliques, poursuit la témoin. Ensuite il s'est posté juste devant nous en criant: «I'll fucking kill you!» (ndlr: putain, je vais vous tuer).» La quadragénaire explique encore que les yeux de «Kiwi» étaient injectés de sang et qu'il avait le regard fou, «comme dans un film policier» et qu'elle en a très mal dormi.

Bras d'honneur durant le match

Interrogé par «Blick», Joel Kwiatkowski a nié avoir proféré des menaces de mort. «Je leur ai dit de nous laisser en paix. Et oui, j'ai attrapé le jeune au col et lui ai dit d'aller se faire voir. Je sais que j'aurais dû rester dans le bus et les ignorer, avoue le Canadien. Ce qui s'est passé n'est pas bon et me désole.» Le joueur a toutefois ajouté qu'il était surpris que de telles provocations aient pu avoir lieu. «Où était le service d'ordre? Et pourquoi des fans adverses peuvent-ils s'approcher du car si facilement? C'est dangereux.»

Même si elle ne s'estime pas toute blanche, Natalie a pour sa part décidé d'écrire une lettre à Reto Steinmann, juge unique de la ligue, pour raconter l'incident. La supportrice justifie sa présence près du car de Gottéron par des provocations qui auraient commencé durant le match avec Kwiatkowski. Après avoir marqué son premier but de la saison, le défenseur (37 ans) aurait adressé un bras d'honneur aux fans situés près du banc de pénalité, justement où se trouvaient Natalie et sa clique. Le Canadien aurait encore récidivé depuis le banc d'infamie. Ce dont il déclare ne pas se souvenir.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!