Schwyz: «KKK» au carnaval: la piste néo-nazie se précise

Actualisé

Schwyz«KKK» au carnaval: la piste néo-nazie se précise

Les 12 personnes qui ont défilé lundi en costumes du Ku Klux Klan seraient connues comme étant des extrémistes de droite.

par
cht/nxp

Le canton de Schwyz est sous le choc depuis lundi, jour où plusieurs personnes ont défilé avec des costumes du Ku Klux Klan lors du «Güdelmontag», le lundi de carnaval. Sur des images diffusées par la presse alémanique, une douzaine de personnes paradent dans la ville, vêtues de la cape et de la cagoule pointue blanches de l'organisation.

Si la police a ouvert une enquête, le «Blick» a également effectué des recherches. Et selon le journal, la procession au carnaval ne serait pas une simple plaisanterie de très mauvais goût. Il s'agit bel et bien d'une provocation car derrière les costumes se cacherait un groupe de néo-nazis. Selon un spécialiste, certains membres seraient même violents et éprouvés au combat.

Pour arriver à ces conclusions, le «Blick» a étudié des photos prises après le carnaval. Sur l'une d'entre elles, on voit les 12 sbires derrière une table de bistrot, en train de boire tranquillement de la bière et de fumer des cigarettes. L'un d'eux fait même le salut hitlérien. Un autre cliché montre le groupe en train de poser derrière le drapeau arborant un symbole néonazi à l'entrée du restaurant, le poing levé également.

Le bistrot retrouvé

Le journal a retrouvé le bistrot dans lequel les photos ont été prises. Il s'agit d'un établissement de Brunnen. La tenancière a d'abord nié avant de garder le silence, se contentant de préciser que le resto était fermé le jour du carnaval. Hic: son fils, âgé de 27 ans, possède la clé du bistrot. Et ce jeune homme est connu là-bas pour être un extrémiste de droite. Son profil Facebook est d'ailleurs très explicite. Il pose même avec un t-shirt SS et est ami avec de nombreux membres du réseau fasciste «Blood & Honour».

Les autorités locales sont choquées. Pour le président UDC de Schwyz, Xaver Schuler,«une telle chose n'a pas sa place» dans sa commune. Quant à la conseillère communale PDC de Brunnen, elle indique: «si l'apparition du groupe Ku Klux Klan est mais bien la manifestation publique d'idées radicales de droite, alors c'est un abus de notre carnaval qu'il faut condamner fortement».

Pour autant, le défilé de lundi ne serait pas une première. Selon le journal local «Bote der Urschweiz», basé à Schwyz, quatre «frères» du Ku Klux Klan auraient déjà défilé aux flambeaux le 11 février lors d'une procession nocturne à Unteriberg (SZ).

Mouvement toujours vivant

Le Ku Klux Klan a été fondé en 1865 dans le Tennessee, aux Etats-Unis, au moment de l'abolition de l'esclavage. Les membres de ce mouvement suprématiste blanc ont alors semé la terreur et la mort parmi la communauté noire.

Bien que déstructurée, l'organisation fait toujours des adeptes. Jusqu'à 8000 personnes s'en réclameraient aux Etats-Unis, selon les estimations. Ils ont établi des contacts avec des groupes d'extrême droite à l'étranger. Les «chevaliers blancs européens de la croix enflammée» (European White Knights of the Burning Cross) sont considérés comme une ramification.

Ton opinion