Hockey - LNA: Kloten obtient le sursis de haute lutte
Actualisé

Hockey - LNAKloten obtient le sursis de haute lutte

Enfin! Les Flyers ont réussi à faire sauter le verrou davosien dans l'Acte IV de la finale des play-off de LNA. Ils ont gagné 3-0 à domicile.

par
J-P Pressl-Wenger/Kloten

Les hommes d'Eldebrink, au pied du mur, ont réussi un véritable exploit. Les banlieusards zurichois ont mis fin à une série davosienne de 18 matches sans défaite, qui courait depuis le 22 janvier. Les coéquipiers du Neuchâtelois Du Bois se sont ainsi offert, dans l'atmosphère étouffante d'une Kolping Arena surchauffée, le droit d'y croire encore et de défier les Grisons dans leur antre une fois de plus, demain à 20 h 15. A force de canarder la cage adverse depuis trois matches, il fallait bien que cela entre une fois. Au-dessus de la mêlée jusqu'à hier, assurance tous risques du coach Del Curto devant la cage, Genoni a plié.

En face, Rüeger a tenu bon. Et même lorsqu'il semblait battu, le portier à la splendide moustache «guidon» a pu compter sur la maladresse des attaquants grisons. Le retour dans les rangs zurichois de Dupont et Santala a évidemment pesé sur le déroulement de la partie (situations spéciales). Si le Canadien, ministre de la défense, a fini par stabiliser l'arrière-garde, le Topscorer finlandais a repris sa place de patron au sein de l'attaque. Malgré son doigt fracturé, Santala a été présent dans tous les bons coups. A tel point, que le Davosien Marc Wieser a tenté de le mettre hors du coup en le checkant à la tête (50e). Sans mal pour le Finlandais, mais le ton de la prochaine rencontre est donné.

Kolping Arena. 7624 spectateurs (guichets fermés). Arbitres: Prugger/Reiber, Abegglen/Kaderli. Buts: 32e Stancescu (Von Gunten, Bieber) 1-0. 37e Kellenberger (Bodenmann) 2-0. 57e Bell 3-0.

Pénalités: 4 x 2', 1 x 10' (Bell) contre Kloten Flyers; 9 x 2', 3 x 10' (Marc Wieser, Grossmann et Forster) contre Davos. Topscorers PostFinance: Santala, Sykora.

Kloten Flyers: Rüeger; Dupont, Blum; Von Gunten, Du Bois; Winkler, Steiner; Welti; Bieber, Santala, Rintanen; Bell, Liniger, Stancescu; Walser, Lemm, Bodenmann; Jacquemet, Kellenberger, Keller.

Davos: Genoni; Stoop, Forster; Ramholt, Grossmann; Jan von Arx, Back; Untersander; Guggisberg, Reto von Arx, Taticek; Sykora, Marha, Bednar; Marc Wieser, Rizzi, Dino Wieser; Bürgler, Steinmann, Joggi; Sciaroni.

Notes: Kloten sans Hollenstein, Jenni (blessés) ni Luomala, Campbell et Sidler (surnuméraires). Davos sans Sejna (blessé) ni Tallarini et Jinman (surnuméraires). 55e temps mort de Davos.

FAIRE LA COURSE EN TÊTE. Dans cette série, l’équipe qui a ouvert le score s’est toujours imposée. Kloten l’a compris et a pris l’avantage dans le tiers médian d’abord grâce à une réussite de Stancescu (32e). Dans l’enchaînement, Kellenberger a profité d’une rare erreur du gardien Genoni pour doubler la mise (37e) et mettre les siens à l’abri. Peu de buts ne signifie pas peu d’occasions. Côté davosien, Steinmann et surtout Guggisberg ont eu le loisir durant la nuit de ressasser leurs ratés face à l’excellent portier Rüeger. Le Canadien Bell salait encore l’addition (57e).

Mauvais perdants les Davosiens? Peu habitués à la défaite depuis des mois, les Grisons se sont lâchés en fin de rencontre. Ainsi, il y a eu six joueurs du HCD en même temps sur le banc des pénalités. Une image cocasse qui prouve bien la frustration des Rhétiques.

Anders Eldebrink (coach de Kloten): Ce soir, nous avions les meilleurs joueurs sur la glace et avons produit un meilleur hockey. Notre victoire est méritée. Le niveau de notre power-play s'est aussi amélioré en regard des premiers matches de la série.

Félicien Du Bois (défenseur de Kloten): On savait qu'il fallait marquer en premier. On a réussi et ça a passé. C'est bon pour la suite et le public ce soir a vraiment jouer le rôle de soutien que l'on attendait. Cette victoire nous donne du courage. Ce sera important de se ressourcer comme il faut. Genoni est redevenu humain, il a fait une erreur et nous avons su en profiter.

Steve Kellenberger (attaquant de Kloten): je suis heureux que ça continue! On a tous encore envie de jouer au hockey! Sur mon but, j'ai tiré et Genoni l'a "laissé passer". Je suis content d'avoir pu donner un avantage décisif à mon équipe.

Sandro Rizzi (attaquant de Davos): On savait déjà après le premier match à Davos qu'ils seraient durs à battre. Les rencontres ont toutes été très serrées. On a volontairement durci le jeu à la fin pour leur montrer ce qui va les attendre samedi à Davos. Montrer que ce ne sera pas si facile de revenir dans la série sur notre glace.

Ton opinion