Quatre tremplins: Kolfer l'emporte à Innsbruck, Ammann arrête
Actualisé

Quatre tremplinsKolfer l'emporte à Innsbruck, Ammann arrête

L'Autrichien Andreas Kofler a brisé le rêve fou de Gregor Schlierenzauer de réaliser le Grand Chelem sur la Tournée des Quatre-Tremplins.

Les 22'500 spectateurs (guichets fermés) du Bergisel ont eu leur content d'émotions. Ils ont assisté à un doublé tyrolien, avec Kofler vainqueur pour 5,2 points devant «Schlieri», l'autre enfant du pays. Kofler gagne pour la cinquième fois cette saison en Coupe du monde.

Le général de la Tournée ne devrait plus échapper à Schlierenzauer, qui compte une confortable avance de 17 points (l'équivalent d'une petite dizaine de mètres) sur Kofler avant l'ultime étape vendredi à Bischofshofen. Le jeune prodige de 21 ans n'a jamais remporté cette épreuve, la seule qui manque encore à son palmarès avec l'or olympique individuel.

Les Autrichiens ont fait preuve d'une belle maîtrise nerveuse. Le fort vent changeant, latéral notamment, a entraîné une interruption de plusieurs minutes juste avant leur passage dans la seconde manche. Kofler ne s'est pas laissé déstabiliser, s'envolant à 131,5 m tandis que son Schlierenzauer atterrissait à 123 m. Suffisant pour se placer mais insuffisant pour cueillir un troisième succès d'affilée, qui lui aurait permis de rester en course pour le Grand Chelem avant Bischofshofen.

Le million de francs promis à celui qui réussirait un quadruplé, dix ans après celui de l'Allemand Sven Hannawald, restera donc dans la proche des promoteurs de la Tournée. «Je suis quand même content, l'ambiance m'a donné la chair de poule», a dit Schlierenzauer.

La troisième place du concours est revenue au surprenant Japonais Taku Takeuchi, alors que le Polonais Kamil Stoch, en tête après la 1re manche, perdait pied sur son second passage.

Ammann s'arrête là

Simon Ammann, lui, préfère «poser les plaques». Seizième seulement, il a annoncé dans la foulée son forfait pour la dernière étape de la Tournée. Le Saint-Gallois a souffert en première manche de conditions atmosphériques très défavorables avec un fort vent dans le dos, insuffisamment compensées par les points de bonus. Affaibli par une grippe intestinale, il n'est pas assez robuste actuellement pour faire front lorsque pareille malchance s'en mêle.

«Ma santé a la priorité, cela n'aurait pas de sens de continuer à perdre de l'énergie. Ce que j'ai surmonté ces derniers jours est déjà énorme», a expliqué le quadruple champion olympique.

Son retrait de la Tournée s'impose d'autant plus à ses yeux que sa maladie lui a fait perdre du poids. Au point qu'il courrait le risque de passer sous le seuil minimal d'indice de masse corporelle (IMC) et de devoir ainsi sauter avec des skis plus courts. Sans compter qu'il devrait encore disputer les qualifications à Bischofshofen.

Ammann préfère donc se reposer, sachant qu'il lui reste un grand objectif cette saison, les Mondiaux de vol à ski à Vikersund (No) à fin février. La question de la poursuite ou non de sa carrière devrait être tranchée après ces joutes.

Ton opinion