Tennis: Kosmos n'a pas versé les primes de la dernière Coupe Davis aux participants

Publié

TennisKosmos n'a pas versé les primes de la dernière Coupe Davis aux participants

Alors que son partenariat avec la Fédération internationale pour l'organisation de la compétition séculaire par équipes a été rompu, le groupe de Gerard Piqué n’a pas encore versé les primes de l'édition 2022 aux nations participantes.

L’édition 2022 de la Coupe Davis a été remportée par le Canada.

L’édition 2022 de la Coupe Davis a été remportée par le Canada.

Imago

Les primes de l'édition 2022 de la Coupe Davis n'ont pas été versées aux nations participantes à ce stade par Kosmos, dont le partenariat avec la Fédération internationale de tennis pour l'organisation de l'historique compétition par équipes a été rompu, indique vendredi le groupe, qui avance des impératifs administratifs. «Le prize money sera payé en temps voulu quand les conditions préalables seront remplies par les nations», écrit Kosmos dans un communiqué transmis à l'AFP.

Interrogé pour préciser ces conditions évoquées, Kosmos répond qu'il s'agit de «documents et formulaires qui doivent (lui) être envoyés pour pouvoir procéder aux paiements dans les règles». «Kosmos a payé l'intégralité des droits pour 2022» à la Fédération internationale de tennis (ITF), affirme en revanche le groupe de l'ancien footballeur espagnol Gerard Piqué.

Formule contestée

L'ITF a annoncé la veille sa décision de reprendre la main sur l'organisation de la Coupe Davis dès l'édition 2023 et de mettre fin au partenariat avec Kosmos conclu en 2018 pour 25 ans et trois milliards de dollars. «Kosmos Tennis et l'ITF n'ont pas trouvé d'accord pour renégocier le modèle économique, ainsi que les droits actuels et futurs demandés par l'ITF. Ces droits, qui ont été significativement réduits pendant la pandémie, ont varié au fil des années de collaboration (ndlr: entre l'ITF et Kosmos) et ont été relevés récemment», explique de son côté le groupe.

Kosmos proposait une formule largement revisitée - et ajustée année après année - de la compétition par équipes nationales plus que centenaire depuis son édition 2019. Mais depuis sa réforme radicale, avec l'abandon notamment des populaires rencontres à domicile et à l'extérieur (premier tour excepté) et des matches en cinq sets, la Coupe Davis relookée peinait à convaincre.

(AFP)

Ton opinion

1 commentaire