Actualisé 12.02.2013 à 21:16

LondresKraftwerk hypnotise la Tate Modern

Le mythique groupe de musique électronique est en résidence à la Tate Modern de Londres jusqu'au 14 février 2013. Premières impressions.

von
Fabien Eckert
Le combo de Düsseldorf avait déjà présenté son show en Suisse en août 2012, lors du Zurich Openair.

Le combo de Düsseldorf avait déjà présenté son show en Suisse en août 2012, lors du Zurich Openair.

Apprécier les quatre Allemands en live est toujours un événement. Encore plus quand ils proposent des shows avec images en 3D. C'est le cas actuellement à Londres, où Kraftwerk a entamé, depuis mercredi, sa série de huit concerts à la Tate Modern. Ralf Hütter et sa bande présentent, soir après soir, «Autobahn», «Radio-Activity», «Trans Europe Express», «The Man-Machine», «Computer World», «Techno Pop», «The Mix» et «Tour de France».

Jarvis Cocker, leader de Pulp, a déclaré dans «NME»: «J'ai le sentiment d'avoir assisté à quelque chose de très spécial. Mais je ne suis pas sûr que les lunettes 3D soient utiles.» Andy McCluskey, l'âme d'Orchestral Manoeuvre in the Dark, groupe fortement influencé par Kraftwerk, a, lui, estimé sur la BBC que c'était «le meilleur projet artistique multimédia». Pour l'anecdote, les lunettes distribuées chaque soir aux 800 spectateurs sont déjà mises aux enchères sur eBay.

Ces avis ont été nuancées après le show en demi-teinte de dimanche. Selon «The Guardian», des pépins techniques (coupures de son ou d'écran) ont émaillé le concert. Pas de quoi remettre en cause la performance. Le journal la qualifie d'«extraordinaire».

Kraftwerk avait présenté ce live l'été 2012 lors du Zurich Openair. ­Cette année, aucune date n'est annoncée en Suisse romande... pour l'instant.

La musique sur les réseaux sociaux de «20 minutes»:

Sur Facebook

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!