Canton de Vaud: Kudelski accélère sa transformation
Actualisé

Canton de VaudKudelski accélère sa transformation

Le groupe technologique sis à Cheseaux-sur-Lausanne veut accélérer sa restructuration au 2e semestre afin d'aligner les opérations avec la réalité du marché.

Kudelski est basé à Cheseaux-sur-Lausanne.

Kudelski est basé à Cheseaux-sur-Lausanne.

Keystone

Le groupe technologique vaudois Kudelski a décidé d'accélérer sa transformation au 2e semestre 2017. Cette restructuration, dont le coût n'a pas été chiffré, devrait toucher essentiellement le personnel à l'étranger.

L'objectif est de «mieux positionner le groupe dans les secteurs d'avenir que sont l'internet des objets, la cybersécurité et la télévision par internet», indique mercredi Kudelski. Cette transformation aura un impact principalement hors de Suisse, a déclaré à l'ats Cédric Alber, porte-parole, sans toutefois donner un chiffre sur les emplois touchés.

Le groupe emploie près de 4000 personnes dans le monde, dont environ 750 en Suisse. Les coûts qu'implique cette restructuration seront comptabilisés partiellement sur l'année 2017 et de manière plus importante sur 2018. Le porte-parole estime qu'il «est prématuré» de le chiffrer, en raison des réorganisations en cours à l'étranger. Des analystes contactés par awp l'estiment à plus de 10 millions de dollars (9,8 millions de francs).

Hors coûts de restructuration, Kudelski s'attend toujours à un excédent d'exploitation (EBIT) pour l'année en cours compris entre 45 et 65 millions de dollars.

Répartition géographique revue

La cybersécurité et la sécurité de l'internet des objets connaissent un fort développement, contrairement au marché de la télévision numérique qui devient plus difficile, précise Kudelski. Les filiales Nagra et Conax notamment seront intégrées pleinement au 1er janvier 2018 au sein du département TV numérique.

Le groupe a revu la répartition géographique de ses activités dans le but de concentrer les opérations sur certains sites clés. Des nouvelles solutions de cybersécurité et de sécurité de l'internet des objets ont été introduites sur le marché. Il s'agit notamment d'un programme de sécurisation des communications mobiles et d'une solution qui permet aux responsables de cybersécurité d?améliorer la planification, la gestion et le reporting de leurs activités.

Nouveau directeur

Dans un environnement en constante évolution, la télévision numérique poursuit sa propre transformation vers des solutions dans le «cloud», avec de nouveaux déploiements prévus en 2018. L'unité accueillera dès janvier Pierre Roy en qualité de responsable commercial (CMO) et Morten Solbakken au titre de chef des opérations (COO). Ce dernier accédera dans la foulée à l'exécutif du groupe.

Kudelski annonce par ailleurs que son centre d'excellence en sécurité pour l'internet des objets est déjà 100% opérationnel. Il sera géré depuis Cheseaux-sur-Lausanne (VD). Le groupe indique aussi avoir soldé l'intégralité de ses différends sur des licences avec son concurrent Comcast. Les modalités de cet accord font l'objet d'une clause de confidentialité.

Ces annonces ont séduit dans un premier temps les investisseurs mais vers 11h00, l'action Kudelski était en baisse de 1,58% à la Bourse suisse, dans un marché en léger recul.

Marché américain

Kudelski, qui effectue désormais sa comptabilité en dollars, mise de plus en plus sur le marché américain. Au 1er semestre, le chiffre d'affaires revenant à la région Amériques avait bondi de 56%. En Europe, en décalage avec les Etats-Unis, il avait reculé en raison d'une faible demande dans la télévision numérique classique (câble et satellite). Le groupe avait essuyé une perte semestrielle de 5,7 millions de dollars. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion