Actualisé

CoronavirusKühne+Nagel distribuera le vaccin de Moderna

Après l’autorisation du vaccin de l’entreprise américaine sur le marché européen, un accord a été signé jeudi avec le sous-traitant rhénano-valaisan pour la distribution et le stockage à l’échelle mondiale.

Kühne+Nagel assurera la distribution mondiale des doses de vaccin à partir des sites de production de Moderna.

Kühne+Nagel assurera la distribution mondiale des doses de vaccin à partir des sites de production de Moderna.

AFP

Le groupe suisse de transport et de logistique Kuehne+Nagel a annoncé jeudi la finalisation d’un accord avec le laboratoire américain Moderna pour la distribution de son vaccin contre le coronavirus.

L’accord porte sur la distribution et le stockage des vaccins au sein du pôle pharmaceutique de Kuehne+Nagel pour les acheminer en Europe, en Asie, au Moyen-Orient et en Afrique ainsi que vers une partie du continent américain, a indiqué le groupe suisse dans un communiqué.

Kuehne+Nagel, qui dispose d’un important pan d’activités dédié au transport de produits pharmaceutiques, s’appuie sur un réseau de 230 centres au niveau mondial pour gérer et acheminer les doses de vaccins, aussi bien par avion que par transport routier.

Collaboration étroite

Rien qu’en Europe, le groupe dispose d’une flotte de plus de 200 véhicules dédiés au transport de produits pharmaceutiques, permettant de maintenir la température à -20°C à toutes les étapes du stockage et du transport, a-t-il mis en avant. Le groupe n’a pas divulgué les détails financiers de ce contrat avec Moderna.

Sa filiale spécialisée dans la logistique pour les essais pharmaceutiques avait déjà travaillé étroitement avec Moderna lors des essais de phase II et de phase III, a-t-il souligné. Le vaccin du laboratoire américain Moderna a été approuvé mercredi par l’Agence européenne des médicaments pour son utilisation dans l’Union européenne.

Après la crise financière de 2007-2008, Kuehne+Nagel avait fait le choix de se recentrer sur des segments à forte valeur ajoutée dans le transport, dont les produits pharmaceutiques. Alors que les échanges internationaux avaient pâti de la récession, le groupe avait préféré se concentrer sur des segments à plus forte marges plutôt que de se lancer dans une guerre des prix.

Pour étoffer ses activités dans le transport pharmaceutique, il avait notamment procédé à l’acquisition de Quick International Courier, une entreprise jamaïcaine active notamment dans le transport d’organes pour les greffes.

(AFP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!