Cyclisme - Küng écrase le chrono et s’offre un 5e titre national consécutif
Publié

CyclismeKüng écrase le chrono et s’offre un 5e titre national consécutif

Le Thurgovien a remporté le titre national du contre-la-montre au Chalet-à-Gobet. Malgré plusieurs ennuis mécaniques, le champion d’Europe a relégué Marc Hirschi à 2’28’’. Le Vaudois Théry Schir est 3e.

par
Sylvain Bolt
Stefan Küng est toujours le maître du contre-la-montre en Suisse.

Stefan Küng est toujours le maître du contre-la-montre en Suisse.

Urs Lindt/freshfocus

Stefan Küng n’a pas de concurrence en contre-la-montre dans son pays. Au Chalet-à-Gobet, le Thurgovien a écrasé le chrono pour s’adjuger son cinquième titre national consécutif dans la spécialité. Avant lui, seul Fabian Cancellara avait réussi à enfiler cinq maillots à croix-blanche consécutifs dans l’exercice (entre 2004 et 2008).

Le record de dix titres nationaux en chrono détenu par Fabian Cancellara n’est plus une illusion pour le coureur de la FDJ-Groupama. Sous une chaleur étouffante, Küng a relégué Marc Hirschi à 2’28’’ et le Vaudois Théry Schir à 3’11’’. Sur les hauteurs de Lausanne, ce sont des soucis techniques qui ont été le principal adversaire du champion d’Europe en titre. «J’ai crevé après 10 kilomètres, puis ma radio s’est éteinte et j’ai eu des soucis avec mon vélo de réserve, a souri le Suisse. Je n’avais encore jamais subi de crevaison sur un chrono, mais c’est une bonne expérience de devoir gérer ce genre de scénario.»

Stefan Küng a avalé les 39,6 kilomètres du parcours (640 mètres de dénivelé positif) à la vitesse moyenne de 49 km/h et a rattrapé les deux cyclistes partis avant lui: Gino Mäder et Marc Hirschi. «Je savais que je ne pourrais pas le battre, donc je peux me satisfaire d’une deuxième place», a confié à bout de souffle Marc Hirschi. «Franchement, c’est encourageant pour la suite de me retrouver à côté de ces deux phénomènes», s’est réjoui le Lausannois du VC Orbe Théry Schir, qui avait manqué le podium pour treize secondes il y a un an à Belp.

«Je savais que je ne pourrais pas le battre, donc je peux me satisfaire d’une deuxième place»

Marc Hirschi

En l’absence de son principal adversaire, Stefan Bissegger, qui a reçu sa deuxième dose du vaccin et n’a pas pris le départ pour se préserver, Küng a surtout pu emmagasiner de la confiance sur une boucle réalisée deux fois et comportant plusieurs faux plats (3 ou 4%). Un parcours qui ressemble à celui qui l’attend aux JO de Tokyo. Le prétendant à une médaille olympique lors du chrono au Japon va recevoir la deuxième dose du vaccin et préfère se reposer quelques jours plutôt que de défendre son titre national lors de la course en ligne, dimanche prochain.

Reusser dans un fauteuil

Il n’y a pas eu beaucoup de suspense non plus chez les femmes. Marlen Reusser, vice-championne du monde et troisième des Européens dans la discipline, a remporté un troisième titre consécutif sans forcer. La Bernoise de 29 ans a relégué sa dauphine Mélanie Maurer à plus de 1’30’’ et Fabienne Buri à près de 3’. «Ma course n’a pas été parfaite et j’ai pas mal souffert sur ces nombreux changements de rythme, a expliqué la Suissesse, juste après avoir enfilé un nouveau maillot à croix-blanche. J’ai été malade la semaine passée et viens d’être vaccinée. J’étais à 90% mais j’avais de la marge. J’espère maintenant que des jeunes vont venir me challenger ces prochaines années.»

«J’espère maintenant que des jeunes vont venir me challenger ces prochaines années»

Marlen Reusser

Sa principale rivale, la Genevoise Elise Chabbey, n’a pas pris le départ de ce contre-la-montre. La Romande défendra son titre de la course en ligne dimanche à Knutwil, près de Sursee.

Chez les espoirs, c’est le Neuchâtelois Valère Thiébaud qui a succédé au Chaux-de-Fonnier Alexandre Balmer, qui n’a pas pu défendre son titre en raison d’une chute au Baby Giro dont il n’est pas encore pleinement remis. Thiébaud, qui roule pour l’équipe romande Cogeas-Mettler Pro Cycling Team, a remporté son premier titre national U23 en contre-la-montre, quasi un mois après avoir été sacré sur la course en ligne.

Mais la sensation est venue du grand espoir Jan Christen, 16 ans, qui a décroché le titre en U19. L’Argovien a franchi la ligne avec deux secondes d’avance sur le temps réalisé par Valère Thiébaud et s’est même permis le luxe de battre le temps de Claudio Imhof, sacré en élite nationale.

Ton opinion

0 commentaires