Actualisé 22.06.2015 à 12:29

TourismeKuoni a un repreneur pour ses activités de voyagiste

Le groupe zurichois est en transaction avec un groupe allemand. Tous les emplois et les sites actuels seront conservés.

Kuoni a trouvé un acquéreur pour ses activités de voyagiste en Europe. Le géant allemand du commerce de détail Rewe reprend les marques, collaborateurs et sites du groupe zurichois pour un montant confidentiel. L'opération devrait être finalisée au 3e trimestre.

La transaction avec le groupe allemand porte sur les activités de voyagiste en Suisse, Grande-Bretagne, Scandinavie et Bénélux ainsi que la compagnie aérienne scandinave Novair, a précisé lundi Kuoni. Avec le complexe hôtelier Las Playitas sur l'île de Fuerteventura et la vente en ligne, ces entités intégreront l'unité spécialisée du distributeur allemand DER Touristik.

Les marques Kuoni et Apollo seront quant à elles conservées, a assuré Kuoni. Le groupe zurichois, qui suite à la cession de ses activités de voyagiste opère un recentrage sur les services aux professionnels du voyage, reste propriétaire de la marque Kuoni, DER Touristik obtenant le droit de l'exploiter.

La transaction, qui nécessite encore l'aval des autorités de la concurrence suisse et européenne, intervient ainsi plus rapidement qu'initialement prévu, s'est réjoui lundi à Zurich Peter Meier, le patron de Kuoni. DER Touristik, qui en Suisse détient avec Coop Coop-ITS-Travel, reprend l'ensemble des 2350 collaborateurs à temps plein des unités cédées.

Pas la fin de Kuoni

Qualifiée de très bonne solution, avec le meilleur acquéreur possible en Europe, la transaction met un un terme à une histoire pour Kuoni, mais il ne s'agit pas de la fin de Kuoni», a poursuivi M. Meier. Les discussions ont plus porté sur les conditions que sur le prix, a-t-il ajouté.

D'autres entreprises ont manifesté leur intérêt, mais celles-ci visaient l'acquisition d'une société en particulier, ce qui aurait rendu la transaction plus compliquée, a expliqué M. Meier. Quant au patron de l'acquéreur, Sören Hartmann, ce dernier a souligné la qualité du réseau d'agences Kuoni, des collaborateurs et de ses dirigeants.

«Nous reprenons une bonne équipe et des produits bien et clairement positionnés», a souligné M. Hartmann. Le patron de DER Touristik a relevé que son entreprise pourrait aussi bénéficier de l'apport de Kuoni, notamment du côté des voyagistes spécialisés.

Si l'acquisition vient compléter le réseau de distribution de DER Touristik, M. Hartmann n'a pas non plus caché qu'il en attend aussi des avantages concurrentiels notamment dans le domaine des vacances balnéaires ainsi que dans l'achat de vols internationaux. Un potentiel de synergies existe, les unités de Kuoni pouvant par exemple reprendre le système informatique de son nouveau propriétaire.

Stratégie à arrêter

Quant aux futures conséquences sur les quelque 1400 salariés que compte Kuoni Suisse, M. Hartmann a entretenu un certain flou, relevant qu'il convenait d'abord fixer la stratégie avec la direction. L'an passé les activités reprises par le groupe allemand ont dégagé des revenus nets de 2 milliards de francs, sur un total de 5,51 milliards pour l'ensemble de Kuoni.

Désormais, l'abandon par Kuoni de son métier historique, annoncé en janvier dernier, se trouve en bonne voie. L'entreprise des bords de la Limmat doit encore trouver preneur pour les activités de voyagiste en Inde et à Hong Kong. Une quête qui devrait aboutir avant la fin de l'année, selon Kuoni.

Mais la vente viendra peser sur les résultats semestriels de Kuoni pour un montant de 180 millions de francs. Cet effet unique comprend le résultat des activités vendues, les coûts du processus de cession ainsi qu'un amortissement de goodwill.

Une fois la transaction finalisée, Kuoni devra encore prendre à sa charge les pertes liées aux cours de change, lesquelles viendront grever le résultat des activités non poursuivies au 3e trimestre. A fin mai, ces coûts avaient atteint 164 millions de francs.

Nouvelle ère pour Kuoni

Avec l'acquisition des activités de voyagiste de Kuoni, DER Touristik accroît son chiffre d'affaires de 40% pour le porter à 7 milliards d'euros (7,32 milliards de francs). Numéro deux en Allemagne avec plus de 7000 employés, la filiale de REWE est également présente en République tchèque, en Slovaquie, en Pologne et en Hongrie.

Alors que la branche du voyage a vu son modèle commercial remis en question notamment avec le développement d'internet, Kuoni a entamé sa mue en 2011, avec l'acquisition du prestataire britannique Gullivers Travel Associates (GTA). Ce dernier a donné naissance aux unités Global Travel Distribution (GTD), VFS Global et Global Travel Services (GTS) qui forment le groupe. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!