Coronavirus au Japon - Kyle Chalmers: «Ca fait un peu peur» d’aller aux JO
Publié

Coronavirus au JaponKyle Chalmers: «Ça fait un peu peur» d’aller aux JO

Le champion olympique australien craint d’attraper le Covid lors des prochains Jeux olympiques de Tokyo.

 Kyle Chalmers avait décroché l’or lors des Jeux de Rio en 2016.

Kyle Chalmers avait décroché l’or lors des Jeux de Rio en 2016.

REUTERS

L’Australien Kyle Chalmers, champion olympique en titre sur 100 m nage libre, a dit que la perspective d’aller aux Jeux olympiques dans un Japon touché par une nouvelle vague de coronavirus lui faisait «un peu peur».

«Evidemment, ça fait un peu peur», a déclaré le nageur de 22 ans dans des propos publiés dans la nuit de vendredi à samedi par le média australien Adelaide Advertiser. «Ma plus grande crainte est de passer les tours et les demi-finales, puis d’être testé positif au Covid et exclu de la finale, pour rester enfermé dans une chambre pendant 14 jours».

Il est probablement inévitable que le Covid affecte les Jeux d’une manière ou d’une autre

Kyle Chalmers

«Je garde un oeil sur les chiffres de Tokyo (les cas de contamination, ndlr) et ils commencent à baisser, ce qui est bien, mais je pense qu’il est probablement inévitable que le Covid soit présent dans et autour du village (des athlètes) et affecte les Jeux d’une manière ou d’une autre», a-t-il aussi avancé.

La plupart, voire tous les athlètes australiens qualifiés pour les JO de Tokyo seront vaccinés, mais on ignore si Chalmers l’est déjà.

L’Australien de 22 ans est perçu comme une grande chance de médaille pour son pays, avec un duel attendu face à l’Américain Caeleb Dressel. Chalmers avait décroché l’or à Rio 2016 mais Dressel l’avait devancé de justesse pour le titre mondial en 2019.

La population

Le Japon a été relativement épargné par la pandémie, en comparaison à de nombreux autres pays, avec quelque 13’000 décès officiellement recensés depuis début 2020. Mais du fait d’une quatrième vague d’infections, Tokyo et neuf autres départements resteront soumis à un état d’urgence sanitaire jusqu’au 20 juin, un mois avant les Jeux.

Selon de multiples sondages, la population japonaise est majoritairement contre la tenue des Jeux cet été, redoutant que l’événement n’aggrave la situation sanitaire. Les JO, reportés l’an dernier en raison de la pandémie, auront bien lieu du 23 juillet au 8 août, assurent néanmoins les instances olympiques, les organisateurs de Tokyo 2020 et le gouvernement nippon.

(AFPE)

Ton opinion

13 commentaires