Ville de Genève: L'absence d'Yves Nidegger fustigée
Actualisé

Ville de GenèveL'absence d'Yves Nidegger fustigée

L'élu UDC est accusé d'avoir fait perdre la droite lors d'un vote au municipal mardi soir. Le cumul des mandats est pointé du doigt.

par
Raphaël Leroy
L'agrarien est conseiller national, élu municipal et candidat à la Cour des comptes.

L'agrarien est conseiller national, élu municipal et candidat à la Cour des comptes.

«Il y en a qui préfère aller à la radio plutôt que de voter sur des sujets prioritaires. C'est inadmissible!» L'élu PLR Rémy Burri est en colère contre l'UDC Yves Nidegger.

A la radio plutôt que sur les bancs du parlement

En cause: l'absence de ce dernier lors du vote du Conseil municipal sur le Plan d'utilisation du sol mardi soir. Un texte qui a passé la rampe pour une petite voix, alors que la droite est majoritaire depuis mars.

«J'étais invité à la RSR pour défendre ma candidature à la Cour des comptes au nom de l'Entente, se justifie Yves Nidegger. Il est donc amusant que ce soit ceux qui m'aient choisi pour les représenter dans la campagne qui me critiquent aujourd'hui.»

Le cumul des mandats en question

En plus de l'agrarien, quatre élus de droite manquaient à l'appel. «C'est exaspérant, s'exclame le MCG Carlos Medeiros. Le problème se situe dans le cumul des mandats. Et l'UDC en est le champion.» En effet, cinq élus de ce parti sur sept au municipal sont également députés ou constituants.

«Mais la gauche est aussi plus assidue», note le socialiste Grégoire Carasso.

Ton opinion