Actualisé 01.11.2013 à 09:57

Etats-Unis

L'abus de déo déclenche une alerte chimique

Un préado a eu la main lourde avec son spray, mercredi, à New York. Son école a cru à une fuite toxique. Bilan: huit hospitalisations.

de
arg

Une école de Brooklyn, le Medgar Evers College, a été brièvement évacuée et huit étudiants placés en observation à l'hôpital, mercredi après-midi. Une odeur décrite comme «nocive» s'était répandue dans l'établissement, semant l'affolement parmi les préados et le personnel.

Passé le moment d'angoisse, le Département de l'éducation a livré le nom du responsable: une bombonne de déodorant Axe. Un élève en aurait aspergé une salle de classe. Une action disciplinaire a été ordonnée.

Axe banni du lycée

Le parfum racé de la célèbre marque pour hommes a déjà une solide réputation chez les teenagers américains. Le site NewsFeed rappelle qu'en mars dernier, un lycée de Pennsylvanie l'a banni après qu'un élève a un peu trop forcé sur le spray et terminé à l'hôpital. Au Connecticut, en 2012, le déodorant avait été mis en cause dans le déclenchement d'une alerte incendie.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!