Actualisé 11.12.2019 à 06:39

AmériquesL'accord de libre-échange amendé a été signé

Le nouvel accord de libre-échange, qui modernise l'Alena, avait déjà été signé dans sa version initiale par les trois pays à la fin novembre 2018.

La vice-Première ministe canadienne Chrystia Freeland, le négociateur américain Robert Lighthizer et son homologue mexicain Jesus Seade ont signé l'AEUMC.

La vice-Première ministe canadienne Chrystia Freeland, le négociateur américain Robert Lighthizer et son homologue mexicain Jesus Seade ont signé l'AEUMC.

AFP

L'accord de libre-échange en Amérique du Nord, dont les amendements ont été négociés pendant une année, a été signé mardi à Mexico. Les représentants des gouvernements des Etats-Unis, du Canada et du Mexique ont apposé leurs signatures au bas du document.

«Il s'agit d'attirer plus d'investissements pour l'Amérique du Nord. Et s'il y a des investissements, il y a de la croissance. S'il y a de la croissance, il y a du bien-être», a déclaré le président mexicain Andrés Manuel López Obrador en concluant la cérémonie de signatures au palais présidentiel.

«C'est aussi un accord pour améliorer les conditions de travail, un accord qui profite aux travailleurs au Canada, aux États-Unis et au Mexique», a-t-il ajouté. Il a insisté sur «la coopération pour le développement qui permettra l'unité du continent américain, l'unité de notre continent».

ALENA modernisée

Cette version finale de l'accord, qui contient des amendements discutés par les trois pays, modernise le traité de l'ALENA, signé par l'ex-président américain Bill Clinton il y a 25 ans, qui a lié entre elles les trois économies d'Amérique du Nord.

L'ALENA avait créé une vaste zone de commerce regroupant quelque 500 millions d'habitants, dans le but affiché de contribuer à la croissance économique et à la hausse du niveau de vie de la population des trois pays membres. Avec des résultats mitigés, selon les économistes.

Le nouvel accord, ou AEUMC, avait déjà été signé dans sa version initiale par les trois pays à la fin novembre 2018. Seul le Parlement mexicain l'a pour le moment ratifié.

Il ne sera pas ratifié par le congrès des Etats-Unis avant le début 2020, a prévenu le chef de la majorité républicaine au Sénat, Mitch McConnell. Il a ajouté que le vote final au congrès devrait «très probablement» attendre la fin du procès en destitution du président américain Donald Trump, qui pourrait être organisé au Sénat en janvier. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!