Valais: L'achèvement de l'A9 accumule les retards
Actualisé

ValaisL'achèvement de l'A9 accumule les retards

L'A9 qui devait enfin relier le Haut-Valais, entre Sierre et Brigue, ne se réalisera pas avant 2025.

Les autorités valaisannes tablaient jusqu'à récemment encore sur une ouverture en 2019.

Divers éléments ont retardé le projet, affirme samedi Narcisse Crettenand (PLR), président de la commission de gestion, dans «Le Nouvelliste». Il y a eu notamment des aléas géologiques à différents endroits comme dans le tunnel de Riedberg, la tranchée couverte de Tourtemagne ou l'entrée du tunnel de Viège.

D'autres soucis

Mais d'autres problèmes d'ordre juridique se sont greffés sur ces difficultés. L'affaire des paiements anticipés «a tout cassé», selon le libéral-radical. Sur la base de faux métrés, on avait payé des entreprises pour des travaux pas encore réalisés. Cela portait sur des millions de francs payés en trop.

«Après cet épisode, il y a eu tellement de processus qui ont été mis en place pour éviter qu'une telle situation ne se reproduise que des gens sont partis. Il a fallu remettre en place une équipe. Pendant l'intervalle, il y a des erreurs qui ont été commises», énumère M. Crettenand.

Pour lui, la pollution au mercure récemment découverte autour de Viège ne devrait pas retarder le chantier au-delà de 2025. Il reconnaît toutefois que ce dossier, qui ne figure pas dans le rapport, n'a jamais vraiment été évoqué dans les discussions de la Cogest. «Il n'y avait pas encore de prise de conscience de cet aspect», dit-il. (ats)

Ton opinion