Actualisé 10.07.2006 à 23:29

L'action «carte grise» n'emballe pas l'ATE

La carte grise fera office de titre de transport pendant la semaine de la mobilité du 16 au 22 septembre prochain, ainsi que lors de pics de pollution.

L'idée a été lancée par le conseiller d'Etat François Marthaler, qui a insisté hier devant la presse: «Il ne s'agit pas d'une opération de gratuité. Le but est d'inciter les automobilistes à emprunter le train ou le bus si la localisation et les horaires de travail le permettent.»

Une démarche critiquée par l'Association transports et environnement (ATE). «C'est symboliquement une bonne idée mais cette action est défavorable à ceux qui utilisent les transports publics toute l'année», réagit Noëlle Petitdemange, porte-parole de l'ATE. «L'impact ne sera pas énorme, car ce n'est pas le prix qui influence le choix du moyen de transport.»

(cgo)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!