CEDH: L'activiste Stauffacher dépose un recours

Actualisé

CEDHL'activiste Stauffacher dépose un recours

L'activiste de gauche zurichoise Andrea Stauffacher va se battre contre la peine de 17 mois de prison ferme dont elle a écopé. Un recours a été déposé devant la Cour européenne de justice de Strasbourg.

Andrea Stauffacher avait été reconnue coupable de mise en danger au moyen d'explosifs en novembre 2011. (photo: Keystone)

Andrea Stauffacher avait été reconnue coupable de mise en danger au moyen d'explosifs en novembre 2011. (photo: Keystone)

L'avocat de Mme Stauffacher a déposé un recours à la Cour européenne des droits de l'homme de Strasbourg. Il a confirmé une information parue samedi dans la «Neue Zürcher Zeitung».

Le Tribunal pénal fédéral avait condamné la femme âgée de 62 ans en mai 2012. Elle avait été reconnue coupable de dommages à la propriété et d'emploi d'explosifs avec dessein délictueux.

La militante zurichoise s'était servie de feux d'artifice pour en faire des explosifs. Elle avait visé deux bâtiments en ville de Zurich, le consulat espagnol et un immeuble abritant des locaux de police. En novembre dernier, le Tribunal fédéral avait débouté la sexagénaire.

Dans son recours envoyé vendredi à Strasbourg, l'avocat soutient que la condamnation a été basée uniquement sur des preuves inutilisables. La militante anarchiste avait été condamnée à cause de traces ADN retrouvées sur des objets utilisés lors des attentats, qui correspondaient à son profil ADN, établi en 2002.

Pour son avocat, ce profil aurait dû être supprimé depuis longtemps. «Cela n'a pas été fait et le profil ADN a été utilisé. Le droit à un procès équitable a donc été violé». (ats)

Ton opinion