Actualisé 26.11.2015 à 17:46

Programme d'économies

L'administration fédérale devra se serrer la ceinture

Tous les départements fédéraux vont subir les effets du programme de stabilisation qui s'étendra de 2017 à 2019.

Le Département des finances prévoit la fermeture d'une douzaine de postes de douanes et des rationalisations.

Le Département des finances prévoit la fermeture d'une douzaine de postes de douanes et des rationalisations.

Entre 2017 et 2019, tous les départements fédéraux devront se serrer la ceinture. Petit tour d'horizon des conséquences prévues.

Au Département des affaires étrangères, jusqu'à 20 postes devront être rognés à l'étranger et 12 postes supprimés à la centrale à Berne. Ces mesures doivent permettre une économie de 5,2 millions sur le budget du personnel.

Fin des maîtres-chiens

Environ 8 millions manqueront au Département fédéral de justice et police. La protection nocturne des bâtiments de la Confédération ne sera plus assurée par des maîtres-chiens. L'Office fédéral de la police réduira ses efforts de coordination avec les autorités étrangères concernant la fausse monnaie, les stupéfiants et de la pédocriminalité. Les échanges de renseignements seront réduits.

Au Département de la défense, le secrétariat général devra le plus se serrer la ceinture (5,7 millions) en planifiant mieux et en puisant dans ses réserves informatiques. armasuisse devra couper 5,2 millions dans son personnel.

L'Office fédéral du sport réduira ses dépenses de 2,1 millions en externalisant des programmes et en améliorant la rentabilité des centres de Macolin (BE) et Tenero (TI). Des cours seront abandonnés à l'Office fédéral de la population et les activités de recherche du laboratoire de Spiez réduites.

Moins de douaniers

Le Département des finances prévoit la fermeture d'une douzaine de postes de douanes et des rationalisations. Le trafic de transit devrait être concentré sur quatre douanes le samedi, de manière à supprimer 44 postes à la douane civile et économiser jusqu'à 23 millions par an à l'administration fédérale. L'Office des constructions et de la logistique subira des allègements de 17,6 millions et les autres unités visent surtout des gains d'efficacité.

Le Département de l'intérieur doit compter sur 4,6 millions de moins pour ses employés. Il mise sur l'abandon de tâches, des gains d'efficacité et des réductions ciblées de dépenses.

Le Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche économisera surtout au niveau du personnel (5,9 millions). Au Département de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication, près de la moitié des allègement concernent les employés. L'Office fédéral de l'énergie réduira de 2 millions le projet SuisseEnergie. Le soutien à la recherche perdra un million.

La Chancellerie fédérale supprimera le forum politique sis à la Tour des prisons de Berne qu'elle gère avec les services du Parlement. Le tirage des publications imprimées sera réduit et les moyens alloués au contrat avec l'Agence télégraphique suisse diminueront. Avec d'autres optimisations, le budget devrait être allégé de 2 millions par an, dont 500'000 francs à la charge du personnel. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!