17.05.2017 à 15:39

Fribourg

L'administration mue et biffe des emplois

Le Conseil d'Etat fribourgeois revoit l'organisation du Service de l'informatique et des télécommunications (SITel). Une dizaine d'emplois sont supprimés.

Le Service de l'informatique et des télécommunications de l'administration fribourgeoise se réorganise.

Le Service de l'informatique et des télécommunications de l'administration fribourgeoise se réorganise.

Keystone/Archives/photo d'illustration

La mutation du SITel implique la suppression et la redéfinition de six postes, sur le total de 137 équivalents plein temps que compte ce service. De plus, quatre contrats qui n'ont pas de garantie de poste seront résiliés, a indiqué mercredi le gouvernement cantonal. Parmi les personnes concernées par ces mesures, deux employés prendront dès l'an prochain une retraite anticipée. Les autres collaborateurs auront droit aux mesures sociales prévues dans la loi sur le personnel de l'Etat.

Le nouvel organigramme sera mis en place ces prochains mois. Le SITel sera réorganisé en trois nouvelles sections: Applications, Technique, et Gouvernance. Le but est d'améliorer son efficience et de répondre aux défis imposés par les nouvelles technologies, explique le Conseil d'Etat.

Employés fidèles

De son côté, le Syndicat des services publics (SSP) fribourgeois s'est insurgé contre ces mesures. «Une réorganisation du SITel - dont la pertinence reste à démontrer - ne nécessite en aucun cas de licencier des salariés», a-t-il réagi dans un communiqué.

Il aurait été possible de jouer sur les fluctuations naturelles, a-t-il argumenté. Et de souligner les lourdes conséquences pour les salariés: certains ont travaillé durant plusieurs dizaines d'années au SITel et sont âgés de plus de 50 ans. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!