Luxembourg: L'ado broyé dans une benne à ordures avait bu
Actualisé

LuxembourgL'ado broyé dans une benne à ordures avait bu

Le Français mort début avril était sous l'emprise de l'alcool. La thèse de l'homicide est écartée.

L'adolescent français de 17 ans mort broyé début avril dans une benne à ordures au Luxembourg présentait un taux d'alcoolémie élevé, a annoncé jeudi le parquet de Luxembourg, en écartant la thèse de l'homicide. «A ce stade de l'information, ni l'enquête menée par la police judiciaire, ni les résultats de l'autopsie, ni les différents indices recueillis n'ont pu mettre à jour l'implication d'une tierce personne», a indiqué le parquet dans un communiqué. «Un taux d'alcoolémie élevé a été constaté chez la victime», a-t-il ajouté.

Dans la nuit du 5 au 6 avril, le jeune homme originaire de Vandoeuvre, dans la banlieue de Nancy (est de la France), s'était couché au fond d'une benne à ordures. Peu avant 06H00, un camion de ramassage des poubelles faisait sa tournée dans le quartier de la gare à Luxembourg.

Après avoir déversé le contenu de la benne, les éboueurs avaient entendu un cri de détresse. Ils avaient aussitôt actionné le dispositif d'arrêt du système de compactage, mais il était déjà trop tard. L'adolescent avait été broyé. Le médecin des urgences dépêché sur place n'avait pu que constater son décès.

Le parquet de Luxembourg avait ouvert une informations judiciaire pour déterminer les circonstances de la mort.

Selon la presse locale, le jeune Français avait terminé la soirée en compagnie de deux de ses amis dans une discothèque du quartier de la gare qu'il aurait quitté seul vers 02H00 du matin. (afp)

Ton opinion