Actualisé 19.12.2012 à 14:23

Russie

L'adoption par des Américains interdite

Les députés russes ont approuvé mercredi un texte qui interdit l'adoption d'enfants russes par des Américains.

La Douma (chambre basse) a approuvé mercredi en deuxième lecture une proposition de loi interdisant l'adoption d'enfants russes par des Américains, en réponse aux sanctions prévues par la «loi Magnitski» du Congrès américain.

Les députés ont approuvé par 400 voix contre 4 le texte amendé de la proposition, qui prévoit également des sanctions contre toute personne étrangère coupable d'atteintes aux droits de citoyens russes, ainsi que des mesures visant les ONG à financement américain.

Poutine muet

Le texte doit encore être approuvé en troisième lecture, une étape habituellement formelle, tout comme l'est son passage devant le Conseil de la Fédération (chambre haute). Le président Vladimir Poutine, qui doit donner jeudi une grande conférence de presse, ne s'est cependant pas jusqu'à présent exprimé sur la question.

Le texte approuvé vendredi est une version amendée, aux sanctions renforcées, d'une proposition adoptée en première lecture vendredi après la promulgation aux Etats-Unis de la «loi Magnitski». Celle-ci, adoptée par le Congrès, interdit l'entrée aux Etats-Unis et prévoit de saisir les biens de responsables russes impliqués dans la mort en prison en 2009 à Moscou du juriste russe Sergueï Magnitski, ou à l'avenir dans d'autres violations des droits de l'homme.

Une deuxième version plus sévère

Sergueï Magnitski avait péri victime de violences et privé de soins, après avoir été arrêté alors qu'il avait dénoncé une gigantesque machination financière ourdie par des membres du ministère russe de l'Intérieur. L'adoption de ce texte aux Etats-Unis a provoqué de vives réactions politiques en Russie.

La première version du texte, adoptée vendredi, prévoyait d'interdire l'entrée en Russie et de geler les biens de citoyens américains s'étant rendus responsables d'atteintes aux droits de citoyens russes. Les amendements ajoutés mercredi interdisent aux Américains d'adopter des enfants russes et mettent fin à l'activité des agences organisant ces adoptions.

Fermeture des ONG

D'autres amendements prévoient également la fermeture de toute ONG «politique» percevant des financements américains, et interdisent à une personne détenant un passeport américain de diriger ou d'être membre d'une ONG active sur le terrain politique. Ils ont également élargi la portée des premières mesures -- à l'encontre de personnes ayant porté atteinte aux droits de citoyens russes -- au monde entier, et non plus aux seuls Etats-Unis.

L'adoption de l'équivalent d'une «loi Magnitski» est en effet discutée en Europe. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!