Actualisé 21.12.2016 à 09:16

Sécurité à Genève

L'aéroport conforme aux règles européennes

Cointrin est le premier aéroport de Suisse à décrocher ce certificat, les autres devant l'obtenir d'ici la fin 2017.

Les exigences de l'AESA portent notamment sur le ravitaillement des avions.

Les exigences de l'AESA portent notamment sur le ravitaillement des avions.

Keystone

L'aéroport de Genève répond aux exigences de sécurité fixées par l'Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA). Il est le premier aéroport de Suisse à décrocher ce certificat, a fait savoir mardi l'Office fédéral de l'aviation civile (OFAC).

Les aéroports de Zurich, Berne, Lugano et St-Gall-Altenrhein devraient obtenir la certification AESA en principe d'ici la fin 2017, a poursuivi l'OFAC. Les exigences de l'AESA portent notamment sur l'avitaillement des avions, les services de lutte contre le feu, l'état des pistes, l'état des feux d'approche ou la conduite des opérations de déneigement.

La Suisse étant membre de l'AESA, les exigences de l'agence concernent également une partie de ses aérodromes. C'est l'OFAC, par le biais d'un audit mené sur plusieurs jours, qui se charge de vérifier la conformité des directives européennes en matière de sécurité. Il veille également à ce que l'exploitant de l'aéroport applique bien ces exigences.

Les aérodromes régionaux de Sion, Granges (SO), des Eplatures (NE), de Samedan (GR), Ecuvillens (FR), Lausanne, Birrfeld (AG) et Bressaucourt (JU) restent certifiés conformément aux exigences de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI).

L'AESA est chargée par la Commission européenne d'harmoniser les normes de sécurité de l'aviation en Europe. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!