Actualisé 25.05.2018 à 09:31

Canton de GenèveL'affaire Maudet rebondit au Grand Conseil

Les députés genevois renvoient à la commission de contrôle de gestion une résolution demandant que le conseiller d'Etat renonce à son département pendant la procédure pénale.

Pierre Maudet.

Pierre Maudet.

Keystone

Un texte demandant que Pierre Maudet renonce à sa charge durant la procédure pénale née de son voyage à Abu Dhabi, signé Ensemble à Gauche, a été étudié jeudi soir par les députés genevois qui ont accepté de le renvoyer en commission de contrôle de gestion. «Aucun doute ne doit entacher la procédure en cours», a plaidé Pablo Cruchon d'Ensemble à Gauche. Il demande aussi que Pierre Maudet lâche la responsabilité de l'Aéroport de Genève.

«La lumière doit être faite et la commission de contrôle de gestion est le lieu approprié», selon le socialiste Romain de Sainte Marie. Tout en rappelant la présomption d'innocence, le MCG a déploré «le soupçon insidieux» qui s'est installé dans les esprits suite à la révélation de cette affaire dans la presse.

Interférence?

Pour le PLR Cyril Aellen, «chacun doit rester dans son rôle». Le parti de Pierre Maudet a accepté de renvoyer cette résolution en commission pour éviter un long débat. La commission devra décider des suites qu'elle lui donne.

L'affaire du voyage de Pierre Maudet et de sa famille avec son chef de cabinet à Abu Dhabi en novembre 2015 a abouti à l'ouverture d'une procédure pénale par le Ministère public pour acceptation d'un avantage. La résolution relève aussi les risques d'interférence dans une adjudication à l'Aéroport de Genève.

Pierre Maudet, qui vient d'être nommé à la présidence du Conseil d'Etat élu, avait reconnu n'avoir pas payé lui-même son voyage controversé. Un entrepreneur libanais, qui était le contact sur place de l'organisateur du voyage, a réglé la facture qui pourrait s'élever à plusieurs dizaines de milliers de francs. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!