Actualisé

L'affichage libre n'est pas encore mort

La bataille de l'affichage libre continue. Le peuple devra se prononcer sur la question.

En effet, la récolte de signatures du référendum contre l'interdiction de l'affichage libre a abouti. Le comité référendaire, composé principalement de membres d'associations culturelles, a recueilli quelque 8500 paraphes, alors que seuls 7000 suffisent à faire aboutir un référendum.

Le Grand Conseil avait voté en juin dernier un texte qui criminalise les annonceurs recourant à la pose d'affiches sauvages pour communiquer. Une nouveauté, car seuls les colleurs d'affiches étaient amendés jusqu'à présent. Des amendes dissuasives pouvant atteindre 60 000 fr. sont prévues dans le texte de loi.

Maintenant que le référendum a abouti, c'est le statu quo jusqu'à la votation populaire, qui aura lieu vraisemblablement le printemps prochain. Une situation floue, où l'affichage libre est vaguement toléré.

(reb)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!