Athlétisme: L'Afrique du Sud demande des comptes dans l'affaire Semenya
Actualisé

AthlétismeL'Afrique du Sud demande des comptes dans l'affaire Semenya

Le gouvernement sud-africain a demandé aux Nations unies d'enquêter sur le «flagrant mépris» dont a été selon lui victime la championne du monde du 800m Caster Semenya, a informé le Ministère des Femmes.

L'athlète de 18 ans est depuis fin août au coeur d'une polémique sur son identité sexuelle.

«Il y a eu un flagrant mépris pour la dignité de mademoiselle Semenya. La remise en cause de son identité sexuelle est basée sur des stéréotypes physiques attribués aux femmes», a écrit la ministre des Femmes Noluthando Mayende-Sibiya dans une lettre adressée à l'ONU.

La ministre a souligné que la jeune athlète, suspectée d'être hermaphrodite avec sa voix grave et son corps puissant, était légalement une femme en Afrique du Sud et que la façon dont elle était traitée portait atteinte aux protocoles internationaux sur les femmes et le sport dans le monde.

«Je vous demande donc d'enquêter sur cette affaire qui a de fortes conséquences sur la participation des femmes dans le sport à un niveau mondial», a-t-elle poursuivi.

Le 19 août, la Fédération internationale d'athlétisme avait annoncé juste avant la finale du 800m des Mondiaux de Berlin, course totalement dominée par Caster Semenya, qu'elle diligentait un groupe d'experts allemands pour enquêter sur le genre de la jeune Sud-Africaine.

(ats)

Ton opinion