Lausanne: «L'Agefi» a 1,1 million de francs d'arriérés
Actualisé

Lausanne«L'Agefi» a 1,1 million de francs d'arriérés

Les impayés du journal comprennent les sommes dues pour la TVA, la caisse AVS et la caisse de pension du personnel.

Le quotidien économique basé à Lausanne vient décider de procéder à une augmentation de capital afin d'assainir sa situation et de relancer le titre. Car «L'Agefi» est confronté à des arriérés de paiement de 1,1 million de francs.

Les chiffres mentionnés mercredi dans «24 heures» et le «Tages-Anzeiger» sont corrects, a indiqué à l'ats François Schaller, rédacteur en chef et administrateur délégué du quotidien économique. La somme comprend notamment l'argent de la caisse de compensation AVS, de la caisse de pension du personnel ou de la TVA non payée à la Confédération.

Malgré une situation très difficile, François Schaller reste confiant. Une augmentation de capital de 1,5 million de francs nominal vient d'être décidée par l'assemblée générale. Elle doit servir à un développement «plus numérique» du journal et dispose de trois mois pour aboutir.

L'actionnaire majoritaire de «L'Agefi» (51%), Alain Duménil, est en bisbille avec le fisc suisse. Il a indiqué à «24 heures» qu'il ne pouvait pas investir dans «L'Agefi» tant que sa fortune était bloquée. Le 11 mars, le Tribunal fédéral a rejeté ses recours et confirmé les séquestres sur ses biens. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion