Transport ferroviaire : L'agrandissement de la gare de Cornavin inquiète
Actualisé

Transport ferroviaire L'agrandissement de la gare de Cornavin inquiète

L'agrandissement de la gare de Cornavin est loin de faire l'unanimité. Le conseiller administratif Rémy Pagani s'inquiète du fort impact sur le quartier des Grottes.

L'ajout de deux voies aériennes entraînerait la disparition de quelque 380 logements, a précisé mercredi M. Pagani, interrogé par l'ats. Le magistrat a rencontré les responsables des CFF mardi. «Nous avons demandé des études complémentaires», a-t-il indiqué. Un nouveau rendez-vous entre les représentants de la municipalité et les CFF a été fixé en 2012.

M. Pagani ne s'oppose pas au développement du transport ferroviaire. «Je regrette que d'autres alternatives au projet présenté par les CFF n'aient pas été étudiées sérieusement», a-t-il relevé. Le magistrat d'«A Gauche Toute» songe notamment à la construction de voies souterraines ou au déplacement de la gare à Sécheron.

Pour lui, l'extension envisagée par les CFF est une «bricolage». «Il faut voir sur 100 ans et non pas à court terme. L'ajout de deux voies permettra de répondre à la demande jusqu'en 2030 seulement. Après, il sera nécessaire de procéder à un nouvel agrandissement de la gare», estime-t-il.

M. Pagani n'est pas le seul à s'inquiéter des intentions des CFF à Cornavin. Un groupe d'habitants, emmené par le conseiller municipal Morten Gisselbaek, d'A Gauche Toute, s'est regroupé sous la bannière du Collectif 500. Ils veulent éviter que le quartier derrière la gare se retrouve complètement défiguré.

(ats)

Ton opinion