Publié

GenèveL'agresseur au marteau était visiblement dérangé

L'homme qui frappé à la tête un passant, vendredi à la Jonction, n'avait pas de mobile précis. Il est sous le coup d'une expertise psychiatrique.

par
dra
Les recherches de la police après l'agression avaient conduit les agents à notamment fouiller le cimetière des Rois (photo).

Les recherches de la police après l'agression avaient conduit les agents à notamment fouiller le cimetière des Rois (photo).

dra

«Ce n'était pas un règlement de compte», affirme Me Ana Krisafi Rexha. L'individu qui a frappé à la tête un passant avec un marteau, vendredi dernier dans le quartier de la Jonction (GE), n'avait semble-t-il pas de mobile apparent. Son avocate ajoute que «cette affaire relève plus de la médecine que du droit. Mon client a admis les faits et collabore avec la police.»

L'agresseur, un jeune homme originaire d'Amérique latine,

souffre a priori de troubles psychiatriques. Une expertise en ce sens pourrait être commandée, selon nos informations. L'attaque était survenue en pleine rue, au 27 chemin des Saules, à 17h15 vendredi passé. La victime était consciente lorsqu'elle a été emmenée en ambulance, avaient précisé les forces de l'ordre. Celle-ci avaient pu rapidement interpeller l'homme au marteau, qui avait pris la fuite mais avait été rattrapé par des amis du blessé.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!