Actualisé 06.08.2012 à 09:34

BioL'agriculture suisse a perdu 1450 fermes

A la fin de l'an dernier, elle en comptait 57'600. En revanche, le nombre des exploitations biologiques a augmenté de 98 unités pour atteindre 5'760.

Aujourd'hui, une exploitation sur dix est biologique et c'est le canton des Grisons qui arrive en tête avec 22% des exploitations bio du pays, selon les chiffres publiés lundi par l'Office fédéral de la statistique (OFS).

Avec 11.700 exploitations agricoles, Berne est le canton suisse qui a enregistré la plus forte baisse avec un recul de 258 unités en 2011. Les cantons du Valais et de Fribourg ont également connu une forte régression, de 173 et 116 pour un effectif final de 3.730 et 3.100 unités respectivement.

Cela ne signifie pas pour autant que la surface cultivée diminue en Suisse. En effet, la surface agricole utile (SAU) est restée pratiquement stable à 1,05 million d'hectares depuis 2010. Les petites exploitations tendent à disparaître au profit d'exploitations plus grandes. La surface cultivée par des exploitations de moins de 30 hectares (ha) a reculé de 3,4% l'an dernier alors que celle cultivée par des exploitations plus grandes a augmenté de 3%.

Baisse à long terme

Ces chiffres correspondent à l'évolution observée à plus long terme. Entre 2000 et 2011, l'agriculture suisse a perdu près d'une exploitation sur cinq. En revanche, la surface agricole utile n'a régressé que de 1,9%. Durant cette même période, la taille moyenne des exploitations est passée de 15,2 à 18,3 ha.

«Le canton des Grisons consolide sa position de leader en matière d'agriculture biologique», ont constaté les experts de l'OFS. A lui seul, il compte en effet 22% des exploitations bio du pays. Au nombre de 1.290, elles comptabilisent 30.900 ha, soit plus de la moitié de la surface agricole utile du canton. Après une baisse amorcée en 2006, la production bio a à nouveau le vent en poupe même si elle n'a pas atteint les chiffres records de 2005. A la fin de l'an dernier, on dénombrait 116.200 ha cultivés en mode bio, contre 117.100 en 2005.

Surface stable

La surface agricole utile du pays est restée stable à 1.051.900 ha. Elle compte 612.400 ha de prairies naturelles et de pâturages, ainsi que 269.500 ha de terres ouvertes, 133.500 ha de prairies artificielles et 23.500 ha de vignes et vergers. Les cultures maraîchères en pleine terre représentaient 10.000 ha l'an dernier, soit 1% de la surface totale. Le «potager suisse» a donc vu sa surface augmenter de 18% depuis l'an 2000.

Alors que le cheptel bovin est relativement stable à 1.577.400 têtes de bétail, le nombre de volailles a augmenté d'un demi-million pour atteindre 9,5 millions d'unités. Cette évolution est essentiellement due à l'accroissement de 404.000 du nombre de «poulets de chair» à 5,984 millions de bêtes. (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!