Economie: L'aide à domicile au noir garde l'AVS dans le rouge
Actualisé

EconomieL'aide à domicile au noir garde l'AVS dans le rouge

Ménage, garde d'enfant ou soins à la maison sont trop rarement déclarés. Quelque 320 millions de francs par an échappent ainsi à l'assurance vieillesse.

par
rmf
Les travailleurs au noir sont dépourvus de protection sociale, et notamment de cotisation aux institutions de prévoyance.

Les travailleurs au noir sont dépourvus de protection sociale, et notamment de cotisation aux institutions de prévoyance.

Keystone

Alors que la question du financement de l'AVS se pose plus que jamais, une grosse somme lui échappe toujours: les travailleurs au noir n'y cotisent pas. Selon le «SonntagsBlick», jusqu'à 320 millions de francs manquent chaque année rien que dans le secteur du personnel de maison, qui regroupe le ménage, la garde d'enfant et les soins à domicile.

Cette estimation est fournie par quitt.ch, active dans l'encadrement légal de ces activités. Cette société estime qu'il y a entre 40 et 60% de travail au noir dans son domaine, un chiffre confirmé par de nombreuses études. Plus de 200 000 foyers suisses, soit plus de la moitié de ceux qui emploient une femme de ménage ou une maman de jour, ne déclareraient pas son salaire.

Selon un expert interrogé par le journal, l'économie souterraine correspond à 6,5% de la production économique, c'est-à-dire quelque 43 milliards de francs en 2015.

Ton opinion