reconstruction de Gaza: L'aide à Gaza ne peut être dissociée du processus de paix
Actualisé

reconstruction de GazaL'aide à Gaza ne peut être dissociée du processus de paix

L'aide américaine à la bande de Gaza «ne saurait être dissociée du processus de paix» israélo-palestinien, a souligné lundi la secrétaire d'Etat américaine, Hillary Clinton.

Elle s'exprimait devant la conférence des donateurs pour Gaza à Charm el-Cheikh.

Les Etats-Unis ont annoncé une contribution totale de 900 millions de dollars aux Palestiniens lors de cette conférence. Mais 300 millions seulement iront directement à la bande de Gaza, le reste étant destiné à l'Autorité palestinienne.

«Notre réponse à la crise d'aujourd'hui ne saurait être dissociée de nos efforts plus larges pour atteindre une paix globale», a déclaré la chef de la diplomatie américaine, selon des extraits de son discours publiés à l'avance par la délégation américaine.

«En accordant une aide humanitaire à Gaza, nous cherchons aussi à promouvoir les conditions dans lesquelles un Etat palestinien pourra aboutir», a-t-elle ajouté. Mme Clinton a précisé avoir obtenu du président palestinien Mahmoud Abbas des garanties que l'argent américain n'irait pas au mouvement radical Hamas.

Le président français Nicolas Sarkozy a de son côté appelé tous les Palestiniens à se rassembler dans un gouvernement d'union nationale derrière le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.

«Je le dis enfin à l'ensemble des dirigeants palestiniens: si vous voulez être considérés comme des interlocuteurs légitimes, il faut que vous admettiez qu'il n'y a pas d'autre chemin que de vous engager résolument dans la recherche d'une solution politique».

(ats)

Ton opinion