Suisse: L'aide à la presse devrait être échelonnée selon le tirage
Actualisé

SuisseL'aide à la presse devrait être échelonnée selon le tirage

Le gouvernement a mis sur pied un projet d’aide pour soutenir les médias. Des dizaines de millions de francs sont en jeu.

Le Conseil des Etats empoigne jeudi le paquet d'aide aux médias proposé par le gouvernement. Celui-ci veut soutenir la branche, mise à mal par la diminution de ses recettes publicitaires, par plusieurs dizaines de millions de francs.

Le Conseil fédéral souhaite répondre au développement critique des médias. Son projet vise à étendre l’aide indirecte à la presse. Il prévoit aussi un soutien aux médias en ligne et des mesures générales d’aide aux médias électroniques. Seule l'UDC devrait s'opposer au projet.

Rabais liés au tirage

Le gouvernement propose d'ouvrir l'aide indirecte à la presse à tous les quotidiens et hebdomadaires en abonnement. Il veut à cet effet supprimer le plafonnement du tirage à 40'000 exemplaires qui donnait droit à un rabais sur la distribution. La commission compétente n'est pas de cet avis. Selon elle, le rabais doit être lié au tirage.

Plus le tirage d'un journal ou d'un périodique est important, plus la réduction accordée sera basse. Cette approche graduelle vise à renforcer le soutien à la presse locale et régionale, tout en permettant à toutes les maisons d'édition de bénéficier de l'aide.

La commission propose aussi un soutien pour la distribution matinale et dominicale des journaux. Une enveloppe de 40 millions de francs par an pour dix ans est prévue à cet effet. Un rabais devrait être accordé indépendamment de la manière dont les titres sont distribués.

Actuellement, la moitié des quotidiens et des hebdomadaires qui bénéficient d'une aide sont concernés par la distribution matinale et dominicale. Le gouvernement prévoit uniquement une réduction pour les journaux distribués par La Poste.

Médias en ligne

Les médias en ligne, qui ne reçoivent actuellement aucune aide, ne seront pas oubliés. Ils devraient être soutenus à condition de prévoir des offres payantes pour financer leur structure.

Une enveloppe de 30 millions de francs par année est mise à disposition pour qu'ils étoffent leur offre en ligne. Cette somme est prélevée sur les fonds fédéraux.

Le Conseil fédéral a prévu une aide dégressive. Elle diminuera lorsque le chiffre d'affaires augmentera. De cette manière, une aide plus importante est apportée aux offres de médias à orientation régionale. La taille du marché des régions linguistiques sera aussi prise en compte.

Le gouvernement a aussi prévu un soutien à l'agence de presse Keystone-ATS, aux institutions de formation et de perfectionnement ou aux organismes d'autorégulation. Il veut apporter une aide aux projets informatiques, en soutenant en particulier ceux mis à disposition de l'ensemble de la branche.

Coronavirus en cause

Les Chambres fédérales ont déjà apporté leur soutien aux médias lors de la session extraordinaire consacrée à la crise du coronavirus. Elles ont approuvé deux motions demandant une aide totale de 65 millions. Une aide immédiate sera accordée aux radios et télévisions locales.

S'y ajoute une aide transitoire qui permettra notamment à Keystone-ATS de proposer gratuitement son service de base en trois langues à ses abonnés. La Poste devra en outre distribuer gratuitement les journaux locaux et régionaux afin d'assurer leur survie pendant une durée limitée.

(ATS)

Ton opinion

14 commentaires