Confédération: L'aide au développement et la formation au régime sec
Actualisé

ConfédérationL'aide au développement et la formation au régime sec

Les grandes lignes du «programme de stabilisation 2017-2019» restent les mêmes, avec l'idée d'économiser 790 millions de francs en 2017, 970 millions en 2018 et 1,02 milliard en 2019.

D'importantes coupes budgétaires sont notamment prévues au niveau du personnel de la Confédération.

D'importantes coupes budgétaires sont notamment prévues au niveau du personnel de la Confédération.

L'aide au développement, la formation mais aussi le personnel de la Confédération feront les frais du prochain programme d'économies. Le Conseil fédéral a précisé mercredi ses intentions en vue de couper un milliard d'ici 2019 par rapport aux dépenses prévues.

Le gouvernement devrait mettre son programme définitif en consultation le 25 novembre. En juin, il s'était contenté de présenter les allègements prévus dans le budget pour 2016.

Frein aux dépenses

Les grandes lignes du «programme de stabilisation 2017-2019» restent les mêmes. L'idée est d'économiser 790 millions de francs en 2017, 970 millions en 2018 et 1,02 milliard en 2019.

Les relations avec l'étranger et la coopération internationale en feront principalement les frais avec des dépenses nettement moins en hausse que prévu. Il faudra couper jusqu'à 250 millions d'ici 2019. Idem du côté de la formation et de la recherche avec un allègement de 210 millions à cette échéance.

Gros efforts pour l'administration

L'administration devra elle aussi apporter sa contribution. Un tiers environ du volume d'économies touche le domaine propre de la Confédération. D'importantes coupes budgétaires sont notamment prévues au niveau du personnel.

La prévoyance sociale, la défense nationale, les transports et la santé seront proportionnellement moins touchés. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion