Hockey - National League: L'Aigle tombe de son nuage, LHC l'emporte
Actualisé

Hockey - National LeagueL'Aigle tombe de son nuage, LHC l'emporte

Après quatre victoires d'affilée, GE Servette s'incline aux Vernets contre Rapperswil (1-3), sa nouvelle bête noire.

par
Sport-Center
Keystone/Martial Trezzini

Alors qu'ils arboraient, comme chaque année à cette période, un maillot spécial pour fêter l'Escalade, les joueurs de Chris McSorley se sont rapidement retrouvés dans un amer royaume, ce samedi, face au dernier de classe. Rapperswil, qui a joué crânement sa chance, a profité de la fatigue des Grenats rentrés tard de Davos. Étaient-ils toujours dans le bus ou dans les montagnes grisonnes?

Toujours est-il que c'est Wellman, en power-play, à la suite d'une pénalité de Berthon, qui a exploité une fois de plus les failles des Grenat en situation spéciale. Où étaient passés les fringants guerriers de McSorley, si convaincants ces dernières semaines, en alignant quatre succès d'affilée? Il est vrai qu'il y avait du monde à l'infirmerie et que les Saint-Gallois ont également profité de l'absence de cinq étrangers et de Cody Almond du côté des Grenat.

Si Jeremy Wick avait fini, avec abnégation, par trouver l'ouverture juste avant le coup de gong du premier tiers, le visiteur a continué de croire à sa bonne étoile, à un deuxième succès face à Bezina et ses copains. Sans démériter, sans rien voler, c'est le visiteur qui a réussi à s'emparer de la fameuse marmite pour la verser sur Gauthier Descloux, lequel avait pourtant longtemps retardé l'échéance: un tir de Sven Berger que le portier, masqué, n'a pas vu venir, juste avant le dernier tiers.

Il n'y a finalement pas eu de miracle pour... GE Servette, dans l'ultime période, qui manquait trop de tout et surtout de lucidité pour réussir contre le dernier de classe, à sauver la face, au moins un point. Les attaquants grenat ont buté contre un mur. Comme lors du premier match en terre saint-galloise, que voilà une défaite bien rageante… Christian Maillard, Genève

Genève-Servette - Rapperswil-Jona Lakers 1-3 (1-1 0-1 0-1)

Les Vernets. 5677 spectateurs. Arbitres: MM. Dipietro, Tscherrig; Castelli, Ambrosetti.

59e Wellman (Kristo, Gähler/dans la cage vide) 1-3.

GE Servette: Descloux; Jacquemet, Martinsson; Antonietti, Mercier; Vukovic, Kast; Bezina; Rubin, Richard, Winnik; Wick, Rod, Douay; Simek, Romy, Bozon; Fritsche, Berthon, Kyparissis; Maillard. Entraîneur: Chris McSorley.

Rapperswil: Nyffeler; Gähler, Profico; Gilroy, Berger; Iglesias, Schmückli; Hächler, Maier; Spiller, Knelsen, Casutt; Kristo, Schlagenhauf, Wellman; Mosimann, Mason, Hüsler; Primeau, Ness, Lindemann. Entraîneur: Jeff Tomlinson.

Notes: Ge/Servette sans Tömmernes, Bouma, Fransson, Skille, Almond, Völlmin (blessés) ni Petschenig (à La Chaux-de-Fonds). Rapperswil sans Helbling, Rizzello, Schweri (blessés), Aulin ni Brem (surnuméraires). Temp-mort: GE Servette (53e). Les Genevois évoluent sans leur gardien de 58'02'' à 58'18'' puis de 58'32'' à la fin du match.

Pénalités: 4 x 2' contre GE Servette; 5 x 2' contre Rapperswil.

Lausanne renoue avec la victoire

Lausanne a eu chaud, samedi soir à Malley 2.0 contre Langnau (4-2). Du mois plus chaud qu'il n'aurait dû l'avoir si l'on se réfère aux 30 premières minutes de jeu.

Malgré un avantage de deux longueurs (19e Moy 1-0, 21e Vermin 2-0), plusieurs autres opportunités sérieuses - dont un but refusé pour une obstruction sur le gardien (13e Vermin déjà) - et un adversaire à côté de ses patins, il a en effet vu Langnau recoller à 2-2 à la 38e. Heureusement pour les Vaudois, Lindbohm a eu la bonne idée d'inscrire le 3-2 85 secondes plus tard.

Les Tigers ont poussé pour revenir durant la troisième période, mais le LHC (et Zurkirchen, aligné de dernière minute en raison de la blessure de Boltshauser à l'échauffement) a tenu bon. Avant que Moy, auteur d'un doublé samedi, ne scelle le score à la 59e. Lausanne peut respirer: il a retrouvé le chemin du succès après trois défaites. Jérôme Reynard, Lausanne

Lausanne - Langnau 4-2 (1-0 2-2 1-0)

Malley 2.0. 6700 spectateurs (à guichets fermés).

Arbitres: MM Stricker, Lemelin (USA); Progin, Stuber.

Buts: 19e Moy (Kenins) 1-0, 21e Vermin (4c5) 2-0, 32e Pesonen (Huguenin, DiDomenico/4c4) 2-1, 38e Elo (6c5) 2-2, 39e Lindbohm (Frick) 3-2, 59e Moy (Emmerton) 4-2.

Lausanne: Zurkirchen; Lindbohm, Frick; Junland, Grossmann; Nodari, Genazzi; Trutmann, Borlat; Moy, Emmerton, Kenins; Vermin, Jeffrey, Bertschy; Antonietti, In-Albon, Leone; Traber, Froidevaux, Zangger.

Langnau: Ciaccio; Glauser, Leeger; Erni, Lardi; Cadonau, Huguenin; Randegger, Kindschi; Elo, Johansson, N. Berger; DiDomenico, Gustafsson, Pesonen; Rüegsegger, P. Berger, Neukom; Kuonen, Diem, Dostoinov.

Pénalités: 3x2' contre Lausanne; 6x2' contre Langnau.

Notes: Lausanne sans Herren, Roberts (blessés), Mitchell ni Schelling (surnuméraire). Langnau sans Gagnon, Blaser (blessés), Gerber ni Stettler (surnuméraires). 13e: Vermin voit son but refusé en raison d'une obstruction de Leone sur la gardien. Langnau joue sans gardien de 58'36 à 59'52.

Fribourg ne confirme pas à Ambri

Au lendemain de leur beau succès face à Lausanne, les Dragons se sont inclinés à Ambri 2-1 au terme d'un match brouillon.

Lors de la première période, Dominik Kubalik a montré pourquoi il était le meilleur compteur du championnat. L'attaquant tchèque d'Ambri a ouvert la marque d'un tir diabolique qui a trompé Reto Berra (7e, 1-0). Dans une rencontre particulièrement brouillonne, les Léventins n'ont pas été en mesure de bâtir sur ce bon début de match et, peu à peu, Fribourg s'est remis dans le sens de la marche.

Au coeur d'une seconde période globalement à leur avantage, les Dragons ont égalisé par Jim Slater (26e, 1-1). Le joueur de centre américain a exploité une passe décisive - encore une! - de Killian Mottet. La veille contre Lausanne, le No 71 de Fribourg avait déjà distribué trois assists lors du succès fribourgeois face au LHC. A la 36e, Jacob Micflikier n'est pas passé loin de donner un premier avantage aux visiteurs. Mais son essai a terminé sa course sur le poteau de Benjamin Conz.

Contre le cours du jeu, Ambri-Piotta a repris l'avantage par Dominc Zwerger sur une passe décisive de l'inévitable Kubalik. A cet instant, les Dragons poussaient pour inscrire le 1-2. Malgré une supériorité numérique en fin de match, les Fribourgeois n'ont jamais réussi à tromper une seconde fois Benjamin Conz malgré une très grosse occasion pour Julien Sprunger (58e) et un but annulé à Jim Slater pour crosse haute (59e). Grégory Beaud, Ambri

Ambri-Piotta - Fribourg Gottéron 2-1 (1-0 0-1 1-0)

Valascia, 5487 spectateurs. Arbitres: MM. Wiegand, Eichmann; Altmann et Duarte.

Buts: 7e Kubalik (Zwerger) 1-0. 26e Slater (Mottet) 1-1. 45e Zwerger (Kubalik) 2-1.

Ambri-Piotta: Conz; Plastino, Dotti; Fischer, Guerra; Ngoy, Jelovac; Kienzle; Hofer, Novotny, Lerg; Zwerger, Müller, Kubalik; Trisconi, Kostner, Bianchi; Kneubuehler, Goi, Lauper; Mazzolini. Entraîneur: Cereda.

Fribourg Gottéron: Berra; Abplanalp, Stalder; Holos, Chavaillaz; Schneeberger, Schilt; M.Forrer; Vauclair, Schmutz, Lhotak; Mottet, Slater, Marchon; Rossi, Bykov, Micflikier; Sprunger, Walser, Miller; Meunier. Entraîneur: French.

Notes: Ambri-Piotta sans Fora, D'Agostini ni Incir (blessés). Fribourg Gottéron sans Furrer, S.Forrer (blessés), Holdener (surnuméraire) ni Bertrand (étranger surnuméraire). Tir sur les montants: Micflikier (36e) et Kubalik (42e). Temps mort: Ambri-Piotta (36e) et Fribourg Gottéron (59e). Fribourg Gottéron sans gardien de 57'58'' à la fin du match. 59e but de Slater annulé pour crosse haute.

Pénalités: 3 x 2' contre chaque équipe.

Bienne confirme son regain de forme

Après avoir renoué avec le succès vendredi à Lugano, la troupe d'Antti Törmänen est venue à bout du champion de Suisse en titre au terme d'un match disputé (4-2). Les éléments offensifs Damien Brunner et Toni Rajala ont particulièrement brillé.

Le premier tiers voyait Robbie Earl propulser une première fois le puck au fond de la cage de Lukas Flüeler. Bienne jouait alors avec un homme de plus sur la glace, en raison d'une pénalité différée. Cet événement amenait les Lions de Zurich à se réveiller. Bien mieux dans le deuxième tiers, ceux-ci shootaient aux goals plus souvent que les locaux et revenaient dans la partie par l'intermédiaire d'Ulmann.

Le troisième tiers était très disputé mais les Zurichois payaient à deux nouvelles reprises très cher les pénalités dont ils s'étaient rendus coupables. A 3-1, Bienne se faisait peur en laissant capitulant une seconde fois mais résistait pour finalement scorer dans la cage vide. Mathieu Chapuis, Bienne

Bienne – Zurich 4-2 (1-0 0-1 3-1)

Tissot Arena. 5943 spectateurs.

Arbitres : MM. Massy, Schrader, Gnemmi et Wolf.

Buts : 13e Earl (Brunner/6 contre 5) 1-0, 38e Ulmann (Hinterkircher) 1-1, 48e Rajala (5 c 4) 2-1, 49e Brunner (Kreis, Fuchs/5 contre 4) 3-1, 52e Ulmann (Miranda) 3-2, 60e Rajala (Pedretti/dans la cage vide) 4-2.

Bienne: Hiller; Salmela, Egli; Sataric, Kreis; Maurer, Neuenschwander; Moser; Rajala, Diem, Pedretti; Earl, Fuchs, Brunner; Hügli, Tschantré, Schmutz; Künzie, Tanner, Riat.

Zurich: Flüeler; Geering, Noreau; P.Baltisberger, Klein; Marti, Karrer; Berni; Bachohner, Prassl, Petterson; Hollenstein, Shore, Bodenmann; Herzog, Schäppi, C.Baltisberger; Hinterkircher, Ulmann, Miranda.

Notes: Bienne sans Fey, Lüthi, Forster, Pouliot, Dufner (blessés), ni Maruccia, Wüest, Fèvre (surnuméraires). Zurich sans Blindenbacher, Nilsson, Cervenka, Sutter, Wick, Suter (blessés). Zurich sans gardien de 58'54 à 59'48 et demande un temps mort à 59'30.

Pénalités : 5x2' contre Bienne, 6 x 2' contre Zurich.

Berne sans trembler

Les Bernois n'ont pas connu trop de souci pour venir à bout du Davos de Michel Riesen (4-1). Le SCB a fait la différence en l'espace de 6 minutes et 7 secondes lors de la deuxième période. Les incontournables Arcobello (24e, avant d'inscrire le quatrième dans la cage vide), Moser (25e) et Boychuck (31e) ont permis aux Ours de passer provisoirement devant Zoug et de devenir leader de National League.

Ton opinion