Actualisé 23.08.2012 à 16:18

Question jurassienne L'AIJ favorable aux propositions de vote

L'Assemblée interjurassienne soutient les propositions des gouvernements jurassien et bernois afin de permettre des votations sur la création d'un canton.

«L'Assemblée interjurassienne (AIJ) accueille favorablement les propositions des deux gouvernements», a déclaré jeudi son président Dick Marty. Sa prise de position dans le cadre de la procédure de consultation ouverte par les deux cantons a été adoptée sans opposition avec quatre abstentions lors de la séance plénière à Courroux (JU).

Mécontentement de l'UDC

Le groupe UDC a exprimé son mécontentement face à la procédure aboutissant à la prise de position de l'AIJ. Il a demandé en vain que l'examen des réponses à la consultation des cantons de Berne et du Jura s'organise de manière séparée, donnant la possibilité aux membres d'exprimer un avis différencié à chaque canton.

Dans un communiqué, le groupe UDC dénonce «la mainmise croissante de la pensée unique imposée de force à la plus grande formation du Jura bernois». «On se trouve devant un seul projet», a expliqué le président de l'AIJ. L'UDC du Jura bernois s'oppose au principe d'une votation pour résoudre le conflit jurassien.

Engagement de l'AIJ

Les deux votations populaires sur la création d'un nouveau canton constitué du Jura et du Jura bernois pourraient avoir lieu fin 2013. «L'AIJ va s'engager pour que le débat soit serein, dans le respect des opinions et dans un climat exemplaire», a dit l'ancien parlementaire fédéral tessinois.

Durant la campagne, cette institution mise en place par les deux cantons et la Confédération entend elle s'engager pour éviter des dérapages comme ceux intervenus lors des plébiscites des années 70. Pour Dick Marty, la région jurassienne est un exemple qui pourrait inspirer l'étranger. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!