Europa League: L'Ajax retrouve une génération dorée
Actualisé

Europa LeagueL'Ajax retrouve une génération dorée

Le club des Pays-Bas fait très fort en Europa League, avec un effectif très jeune. Une véritable marque de fabrique à Amsterdam.

par
Tim Guillemin
Kasper Dolberg (à g.), lune des jeunes pépites de léquipe coachée par Peter Bosz (à dr.). afp

Kasper Dolberg (à g.), lune des jeunes pépites de léquipe coachée par Peter Bosz (à dr.). afp

L'Olympique lyonnais a été balayé par la jeunesse de l'Ajax, mercredi en demi-finale aller de l'Europa League: le coach, Peter Bosz, a en effet présenté une équipe d'une moyenne d'âge de 21,7 ans seulement. Les trois joueurs entrés en cours de match étaient même âgés de 17 à 20 ans! Cela n'a pas empêché les Néerlandais de s'imposer largement (4-1) et de quasiment valider leur billet pour la finale. Le tout après avoir sorti Schalke au tour précédent.

Surtout, l'Ajax a été très convaincant dans le jeu, renouant avec le style offensif de ses grandes années. Cette équipe a du potentiel et elle est plaisante à suivre. «Ils ont une philosophie de jeu très forte et ça se voit», a apprécié Maxime Gonalons. Comme les autres, le capitaine lyonnais a sombré dans l'enceinte qui sera bientôt rebaptisée Johan-Cruijff Arena. Le mythique No 14 aurait sans doute apprécié le spectacle, tant il a insufflé cette ­obsession aux Lanciers: jouer, jouer et encore jouer. Mais l'Ajax, victime du pillage répété de ses talents, n'était plus une force européenne ces dernières années. L'académie continuait de produire, mais ses meilleurs joueurs s'en allaient trop vite pour espérer régater au plus haut niveau.

Cette saison, plusieurs ont explosé et n'ont pas encore eu le temps de partir, à l'image de Kasper Dolberg, très blond avant-centre danois de 19 ans, auteur de 19 buts cette saison. Mercredi, le festival offensif proposé a ravi les 52 000 spectateurs présents à Amsterdam, mais aussi tous les nostalgiques du grand Ajax, heureux de voir ce nom mythique revenir sur le toit du ­football européen. Car son dernier titre continental ­remonte à 1995 déjà, époque des grands Patrick Kluivert, Clarence Seedorf, Jari Litmanen, Marc Overmars ou encore Edgar Davids...

«Produits» récents

- Riechedly Bazoer (PB, 20 ans), milieu défensif; parti à Wolfsburg en 2017 pour 12 millions de francs.

- Daley Blind (PB, 27), défenseur; Manchester United 2014, 18 mios.

- Christian Eriksen (Dan, 25), milieu offensif; Tottenham 2013, 14 mios.

- Toby Alderweireld (Bel, 28), défenseur; Atlético Madrid 2013, 8 mios.

- Jan Vertonghen (Bel, 30), défenseur; Tottenham 2012, 13 mios.

Ton opinion