L'alcool ne facilite pas le travail de la police

Actualisé

L'alcool ne facilite pas le travail de la police

Immersion dans l'univers des hommes de Police Riviera durant la nuit de samedi à dimanche. Un constat de base s'est imposé: l'alcool fait toujours autant de dégâts.

A 22 h 45, une patrouille est arrivée de justesse à Territet pour embarquer un jeune festivalier, ivre mort, à deux doigts de se faire écraser par un bus. Durant toute la nuit, les policiers ont été aussi appelés pour mettre fin à des débuts de bagarres. A 2 h, ils ont dû mettre en cellule un jeune qui a résolu ses problèmes conjugaux d'une manière quelque peu violente.

Ce que certains lui ont reproché à coups de poing. Un fourgon cellulaire, fourni par le service de sécurité privé du festival, est d'ailleurs parqué devant le Centre de Congrès durant les deux semaines. Depuis 3 h, presque étonnamment, le calme est revenu.

(cal)

Ton opinion