Zone Euro: L'Allemagne ne veut pas être trop sollicitée
Actualisé

Zone EuroL'Allemagne ne veut pas être trop sollicitée

Le ministre allemand des Affaires étrangères, Guido Westerwelle, a mis en garde samedi contre une trop grande sollicitation de l'Allemagne dans la gestion de la crise en zone euro.

«L'Europe peut également échouer sur l'autel d'une trop grande solidarité, c'est-à-dire si nous exigeons trop de nous-mêmes et nous n'exigeons pas suffisamment de réformes des autres» pays membres, a souligné le chef de la diplomatie.

Il a également demandé la mise en place d'un agenda 2020 pour plus de compétitivité dans toute l'Europe.

Le président de l'Eurogroupe, Jean-Claude Juncker, a émis des critiques à l'égard de l'Allemagne, à qui il reproche de ne pas en faire assez pour régler la crise de la dette, alors que la Grèce et l'Espagne s'enfoncent dans le marasme économique.

Il a provoqué la grogne de plusieurs responsables politiques allemands. (afp)

Ton opinion