Actualisé 05.03.2012 à 14:50

Bruit des avions L'Allemagne priée de faire des compromis

Six cantons concernés par la problématique du bruit des avions à l'aéroport de Zurich demandent aux pays voisins d'assouplir leurs exigences et d'être ouverts au compromis.

Argovie, Schaffhouse, St-Gall, Thurgovie, Zoug et Zurich ont signé lundi une résolution soulignant l'importance de l'aéroport pour toute la région, y compris le sud de l'Allemagne, ont-ils indiqué. C'est pourquoi ils demandent que les négociations soient ouvertes et équitables.

Il s'agit de trouver une solution à long terme et d'éviter que des dommages soient causés aux bonnes relations de voisinage, peut-on lire dans la résolution. Selon les six cantons, les exigences posées dans la «Déclaration de Stuttgart» de 2009, et répétées il y a un mois, ne laissent pas de place au compromis.

Les autorités du sud de l'Allemagne demandent notamment qu'aucun avion qui décolle ne survole leur territoire, ou encore que le couvre-feu actuel soit maintenu. Le nombre d'atterrissages doit se limiter à 80'000 par année et la Suisse doit prouver la nécessité technique de les faire passer par l'Allemagne.

Berne et Berlin ont signé fin janvier une déclaration d'intention en vue d'un accord pour l'été 2012. Selon la déclaration, la Suisse réduira son trafic aérien au-dessus du sud de l'Allemagne depuis l'aéroport de Kloten (ZH). En contrepartie, Berne a obtenu davantage de vols en matinée et soirée. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!