Allemagne: L'Allemagne réunifiée célèbre ses 20 ans
Actualisé

AllemagneL'Allemagne réunifiée célèbre ses 20 ans

Discours officiels, feux d'artifice et rétrospectives télévisées: l'Allemagne célébrait dimanche le 20ème anniversaire de sa réunification.

La principale cérémonie officielle, en présence du président Christian Wulff et de la chancelière Angela Merkel, se déroulait à Brême, dans le nord-ouest du pays, chacun des 16 Etats régionaux accueillant à tour de rôle les festivités de la fête nationale, fixée au 3 octobre, jour de la réunification. A l'issue d'une messe, M. Wulff devait y prononcer un discours, à partir de midi.

Plusieurs centaines de milliers de personnes étaient attendues dans la ville hanséatique, y compris le secrétaire-général de l'OTAN Anders Fogh Rassmussen et le président de l'Union européenne Herman Van Rompuy et le président de la commission européenne Jose Manuel Barroso.

Obama félicite

Le président américain Barack Obama a envoyé ses félicitations, saluant «le courage et la conviction du peuple allemand qui a mis à bas le Mur de Berlin, mettant fin à des décennies de séparation douloureuse et artificielle».

L'unification de l'Allemagne de l'Ouest capitaliste, et de l'Allemagne de l'Est, communiste, deux entités nées de la division de l'Europe et séparées par un Rideau de fer au lendemain de la défaite de l'Allemagne nazie, est intervenue moins de 11 mois après la chute du Mur de Berlin.

Des milliers de visiteurs à Berlin

L'ancienne République démocratique allemande (RDA), à l'économie sclérosée, s'était effondrée en quelques mois de manifestations pacifiques, tandis que les puissances alliés, dont l'Union soviétique dirigée par le réformateur Mikhaïl Gorbatchev, s'accordaient à accepter la réunification des deux Allemagne, un tournant décisif de l'unification européenne.

La plupart des membres du gouvernement devaient regagner Berlin dans le courant de l'après-midi pour assister à une seconde cérémonie dans la soirée, au pied du Bundestag (parlement), avant un feu d'artifices. Le président du Bundestag Norbert Lammert, a été critiqué par l'opposition social-démocrate pour avoir organisé ce «one man show» coûteux.

La capitale allemande accueillait elle aussi des dizaines de milliers de visiteurs, la grande avenue centrale Unter der Linden étant prise d'assaut par les autocars venus des quatre coins du pays et les pétaradantes voitures Traban, de l'ancienne RDA, offrant des visites guidées aux touristes. (ats)

Ton opinion