L'Allemagne termine en beauté

Actualisé

L'Allemagne termine en beauté

La rencontre pour la troisième place de la Coupe du monde 2006 a donné lieu à une sorte de match de gala entre deux formations décomplexées et désireuses de terminer leur périple mondial sur une bonne note.

L'Allemagne a logiquement battu le Portugal 3-1 à Stuttgart, après avoir séché, une heure durant, sur une défense latine physique.

Cette «finale des perdants» a mis aux prises deux équipes libérées des affres d'un enjeu réel et volontiers tournées vers l'offensive.

Ainsi, du côté allemand, le retour aux affaires de Frings - suspendu en demi-finale - permettait à la Mannschaft de récupérer un élément qui lui avait fait défaut contre l'Italie, tandis que Klinsmann était obligé d'opérer plusieurs changements dans son dispositif défensif. Le vétéran Oliver Kahn se voyait gratifier d'une ultime sélection devant la cage allemande, en guise de révérence internationale alors que devant lui, Jansen et Nowotny obtenaient leurs galons de titulaires à la faveur des forfaits de Friedrich et Mertesacker.

Dans le camp lusitanien, la blessure de Miguel et la suspension de Ricardo Carvalho obligeaient Scolari à faire preuve d'imagination. Dès lors, l'arrière-garde des vice-champions d'Europe présentait un visage inédit avec les alignements de Paulo Ferreira comme latéral gauche et de Ricardo Costa au sein de la charnière centrale.

Match bloqué pendant une heure

Bloqué une heure durant, le scénario du match décollait à la 56e lorsque les filets de Ricardo tremblaient enfin. La libération germanique venait des pieds d'un Schweinsteiger, pas encore au courant qu'il allait devenir l'acteur principal de la rencontre. Le milieu de terrain du Bayern Munich se fendait d'un petit numéro personnel sur le flanc gauche avant d'abuser la vigilance de Ricardo, d'un tir des 20 m, subtilement enroulé (56e).

Dès lors la partie prennait réellement son envol après une première mi-temps dominée par une Allemagne désireuse de prendre congé de son public de la meilleure des façons.

Ainsi, Kehl n'avait pas longtemps caché les intentions de la «Mannschaft». Très en vue durant les 45 minutes initiales, il alertait Ricardo d'une lourde frappe dès la 4e. Le ballon, détourné par Nuno Valente en corner, aurait pu avoir le poids d'un penalty si l'arbitre japonais Kamikawa avait, à l'instar des joueurs allemands, estimé que le Portugais s'était aidé de la main pour parvenir à ses fins.

Sur sa lancée la sélection locale prenait un ascendant sur son adversaire, sans pour autant réellement se montrer apte à faire la différence, hormis sur des balles arrêtées, consécutives à un trop grand engagement portugais. Ainsi, après que Kahn se soit affiché en sauveur de la nation sur un essai de Pauleta (15e), le Portugal rentrait dans le rang sans être pour autant inquiété.

La partie s'emballe

En seconde période, les Allemands continuaient de presser leurs hôtes et trouvaient une juste récompense avec l'ouverture du score tombée à la 56e. Ils doublaient la mise sur un coup-franc de l'inévitable Schweinsteiger à 61e. Dépassé, Petit manquait son dégagement et poussait le ballon dans ses propres filets.

Désireux de se racheter, les Portugais montaient à l'abordage de la cage de Kahn à plusieurs reprises, mais tant que Deco (63e) que Nuno Gomes (67e) ou Cristiano Ronaldo (72e) se brisaient sur l'intransigeance de Kahn. Alors que les visiteurs semblaient monter en puissance, Schweinsteiger proposait un nouveau festival sur le flanc gauche et dégoûtait le Portugal d'une lourde frappe décrochée des 25 m.

Dès lors, la cause était définitivement entendue et les Lusitaniens sauvaient l'honneur de manière méritée à la 81e, lorsque Figo ajustait la tête de Nuno Gomes sur un centre tendu botté depuis la droite (88e).

Allemagne - Portugal 3-1 (0-0)

Stade Gottlieb-Daimler. 52 000 spectateurs (guichets fermés).

Arbitre: Kamikawa (Jap).

Buts: 56e Schweinsteiger 1-0, 61e autogoal de Petit 2-0, 78e Schweinsteiger 3-0, 88e Nuno Gomez 3-1.

Allemagne: Kahn; Lahm, Nowotny, Metzelder, Jansen; Schneider, Kehl, Frings, Schweinsteiger (79e Hitzlsperger); Podolski (71e Hanke), Klose (65e Neuville).

Portugal: Ricardo; Ferreira, Meira, Costa, Nuno Valente (69e Nuno Gomes); Costinha (46e Petit), Maniche; Cristiano Ronaldo, Deco, Simão; Pauleta (77e Figo).

Notes: Allemagne sans Huth (blessé à l'échauffement), Mertesacker, Borowski, Friedrich et Ballack (tous blessés). Le Portugal sans Carvalho (suspendu) et Miguel (blessé). Avertissements: 7e Frings, 24e Costa, 33e Costinha, 78e Schweinsteiger. (si)

Ton opinion