Voile: L'America's Cup débute par un flop
Actualisé

VoileL'America's Cup débute par un flop

Le premier acte du duel de bateaux entre milliardaires est tombé à l'eau lundi à Valence.

par
si/gco
Valence

Tout était enfin réuni pour voir Alinghi et Oracle s'affronter ailleurs qu'au tribunal. Mais la première manche en baie de Valence a été annulée faute de vent, reportant jusqu'à demain au moins le coup d'envoi de la 33e Coupe de l'America. La décision d'annuler la régate entre le maxi-catamaran suisse et le trimaran géant américain a été prise en raison d'un vent trop instable sur le plan d'eau, même en changeant de parcours.

Agacé, Ernesto Bertarelli ne cachait pas son aigreur. «Nous sommes sortis près de dix heures. En partant ce matin et pendant presque deux heures, il faisait encore nuit, ce qui doit être une première dans l'histoire de la Coupe, peste le patron d'Alinghi. C'est Oracle qui a fait le forcing pour disputer la Coupe de l'America à Valence au mois de février. Voilà le résultat! Nous, on voulait concourir au mois de mai.»

Sous la pluie, dans le froid, le port espagnol avait triste allure.­ On était bien loin de l'ambiance de folie engendrée par la compétition en 2007. Lundi, seule une poignée de supporters suisses avait fait le déplacement, et les Espagnols semblent avoir zappé l'événement. Les pronostics météo sont bons pour demain, mais la fin de la semaine s'annonce difficile. Cela pourrait prolonger la «Cup» jusqu'à la semaine­ prochaine.

«Il y a bien plus malheureux que nous! On sait que pour faire de la voile, il faut du vent...» , barreur d’Alinghi, bien plus philosophe que son patron à l’annonce de l’annulation de la régate.

«Il y a bien plus malheureux que nous! On sait que pour faire de la voile, il faut du vent...» , barreur d’Alinghi, bien plus philosophe que son patron à l’annonce de l’annulation de la régate.

«Il y a bien plus malheureux que nous! On sait que pour faire de la voile, il faut du vent...» , barreur d’Alinghi, bien plus philosophe que son patron à l’annonce de l’annulation de la régate.

Ton opinion