Actualisé 04.08.2009 à 21:19

GenèveL'«ami» de Zeta-Jones embobinait les joailliers

La police judiciaire parisienne
est venue auditionner un détenu impliqué dans des escroqueries de joailliers français.

von
Shahïn Ammane

Il n'est pas commun qu'un détenu reçoive la «visite» de la police judiciaire (PJ) parisienne. C'est ce qui est pourtant récemment arrivé à un escroc de 39 ans, incarcéré depuis novembre 2008 à la prison de Champ-Dollon.

Interpellé à Genève pour avoir tenté d'abuser certains joailliers de la place, il n'en était pas à son coup d'essai. Selon Le Figaro, l'homme s'est présenté en juillet 2008 à la joaillerie Repossi, place Vendôme à Paris, comme étant un ami de la comédienne Catherine Zeta-Jones. Il a ainsi «emprunté» pour 100 000 fr. de bijoux destinés à être photographiés sur le corps de la belle Galloise.

Un mois plus tard, il s'est fait passer pour un photographe mandaté par la revue Vanity Fair et s'est fait livrer une montre Patek Philippe par la boutique de la même place Vendôme. «Nous travaillons sur la confiance, explique Jasmina Steele, porte-parole de la marque horlogère genevoise. Une correspondance se référant à Vanity Fair a ainsi trompé les employés.»

Suite à cette mésaventure, la sécurité a été renforcée et toutes les demandes maintes fois vérifiées. Par ailleurs, l'ensemble de la profession a été mise en garde contre cet individu, qui aurait écumé l'Europe. Interrogé par la PJ parisienne, qui a relevé ses empreintes, il a avoué «s'être pris au jeu».

L'enquête se poursuit afin de déterminer le montant des arnaques de l'escroc «ami» des stars.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!